article abonné offert

MARCHE

Il frappe pour une possible main aux fesses

Il frappe pour une possible main aux fesses

Illustration Reporters/ DPA

Le client d’un café estimait avoir été provoqué pour un possible geste déplacé. Mais le tribunal ne voit pas de provocation.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 30 des 316 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?