SERAING-CHAUDFONTAINE-WAREMME

Port du masque généralisé: le gouverneur de Liège recommande des mesures proportionnées

Port du masque généralisé: le gouverneur de Liège recommande des mesures proportionnées

À Seraing, le bourgmestre Francis Bekaert comptait maintenir sa position et son arrêté de police, qui n’était toujours pas signé mardi soir, afin de protéger la santé de ses concitoyens. Il s’est finalement plié aux recommandations des services du gouverneur. Photo News

Pour Catherine Delcourt, gouverneur faisant fonction, aucune commune ne se trouve dans une situation telle que le port du masque doit être obligatoire sur l’ensemble de son territoire.

Les Villes de Waremme et Seraing ainsi que la commune de Chaudfontaine en province de Liège souhaitaient le port du masque généralisé sur l’ensemble de leur commune mais les arrêtés de police signés par Jacques Chabot (Waremme) et Anne Thans (Chaudfontaine) ont été retirés car la situation épidémiologique dans chacune des communes ne le justifiait pas, estiment les services du gouverneur.

Ceux-ci ont adapté une ligne de conduite simple pour l’ensemble des 84 communes que compte la province de Liège. Ils estiment que seule doit être prise en compte la situation épidémiologique propre à la commune ou ville qui souhaite imposer le masque sur l’ensemble de son territoire. Cette mesure doit par ailleurs être concertée, selon l’arrêté ministériel, avec le gouverneur et l’Aviq, le service régional de santé.

Actuellement, pour Catherine Delcourt, gouverneur faisant fonction, aucune commune ne se trouve dans une situation telle que le port du masque doit être obligatoire sur l’ensemble de son territoire. Elle avait d’ailleurs exprimé ce point de vue la semaine dernière lors de la conférence des bourgmestres de l’arrondissement de Liège. Flémalle, Saint-Nicolas et Herstal avaient d’ailleurs également évoqué un port du masque généralisé.

Restait le cas de Seraing où le bourgmestre Francis Bekaert comptait maintenir sa position et son arrêté de police, qui n’était toujours pas signé mardi soir, afin de protéger la santé de ses concitoyens, un argument également avancé par les autorités waremmiennes et calidifontaines qui estiment que cette mesure participe au principe de précaution.

Le bourgmestre sérésien a finalement décidé de se plier aux recommandations des services du gouverneur, a-t-on appris ce mercredi en fin d’après-midi.