JUDICIAIRE

Cocktail molotov sur le parlement: le suspect affirme avoir agi en représailles envers le monde politique et sa gestion de la crise

Le trentenaire qui a lancé des cocktails Molotov sur le bâtiment du Parlement fédéral, à Bruxelles, a affirmé avoir agi en représailles envers le monde politique, responsable selon lui d’une mauvaise gestion de la crise sanitaire.

L’homme de 36 ans, originaire du Limbourg, qui a été arrêté ce lundi après avoir lancé des cocktails Molotov sur le bâtiment du Parlement fédéral à Bruxelles, a affirmé à la police avoir agi en représailles envers le monde politique, responsable selon le trentenaire d’une mauvaise gestion de la crise sanitaire, a indiqué ce mardi le parquet de Bruxelles.

Le suspect était en possession de documents qui portent à croire qu’il a des convictions extrêmes, mais rien ne permet d’affirmer à ce stade qu’il a agi avec une conviction politique déterminée, a précisé le parquet.