article abonné offert

Le tourisme doit se professionnaliser, ou mourir

Le tourisme est un secteur riche en emplois, dont l’horeca est le pourvoyeur numéro 1. Mais il n’y a plus de place pour le clientélisme dans le secteur, et la bonne volonté ne suffit plus. Il faut s’y connaître en gestion, en langues, être flexible… et continuer à se former. Les écoles et organismes de formation sont sur la balle pour professionnaliser le tourisme.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 27 des 537 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos