SÉRIE D’ÉTÉ

Comment les animaux communiquent-ils entre eux (4/5)? Dans l’univers des… chiens

Comment les animaux communiquent-ils entre eux (4/5)? Dans l’univers des… chiens

Pixabay

Vous êtes vous déjà demandé comment les animaux communiquaient-ils entre eux sans avoir recours à la parole? Nous, oui! On vous explique. Ce vendredi, parlons «chien».

SÉRIE D’ÉTÉ

Pour communiquer, nous exprimer, nous pouvons parler. L’Homme est capable de produire des sons avec sa bouche et de former des mots, des phrases qui permettent aux autres de le comprendre. Il utilise aussi le langage corporel: ses mains, ses bras, son visage…, «parlent» pour lui.

Et les animaux? Comment font-ils? Tout ce mois de juillet, chaque vendredi, sur www.lejde.be, la rédaction du JDE vous propose de découvrir les moyens de communication d’un animal en particulier. Cette semaine, place aux chiens!

On dit souvent du chien qu’il est le meilleur ami de l’homme. Domestiqué il y a plus de 20 000 ans, le chien est, en effet, devenu un compagnon fidèle et agréable pour l’homme. C’est un animal très sociable, qui aime vivre en groupe, en «meute». Rien de plus normal à cela, puisqu’il est un descendant du loup.

Bien sûr, comme tous les animaux, le chien a besoin de communiquer. Que ce soit avec ses semblables ou avec les hommes dont il est le compagnon. Pour cela, il utilise des techniques différentes: les sons, les odeurs et le langage corporel.

Les sons

Pour communiquer, le chien utilise les sons, qu’on appelle «vocalisations». Il peut s’agir des aboiements, des grognements, des japissements, des gémissements… Le son sera différent selon qu’il exprime la peur, la joie, la solitude, la douleur ou encore l’ennui.

Les odeurs

À côté des sons qu’il pousse pour se faire comprendre, le chien a également recours à son odorat. Il dispose d’ailleurs d’un odorat qui peut être jusqu’à 1000 fois supérieur à celui de l’homme!

Ces odeurs qu’il utilise afin de communiquer, ce sont les phéromones. Chaque animal en produit. Ces phéromones sont une substance chimique qui permet de délivrer un message. Elles peuvent se trouver dans la salive, les selles ou l’urine mais aussi dans les coussinets situés sous les pattes.

Les chiens peuvent de cette manière obtenir des informations grâce à ces «odeurs» ou eux-mêmes en donner. Par exemple, un chien qui urine peut le faire non pas parce qu’il a un besoin pressant mais parce qu’il veut marquer son territoire.

Une femelle en chaleur, sera reconnaissable à des kilomètres grâce aux phéromones qu’elle dégage. Les mâles savent alors qu’ils peuvent s’accoupler avec elle.

Le langage corporel

L’un des moyens de communication les plus importants du chien est le langage corporel. Autrement dit, le chien utilise son corps, ses oreilles, sa queue et sa tête pour s’exprimer. Il a beaucoup d’expressions sur la face qui lui permettent de se faire comprendre des chiens comme des hommes.

Lorsque la queue d’un chien se tend, que son corps se raidit et que ses oreilles se redressent, mieux vaut être prudent, le chien est sur ses gardes. S’il retrouve les dents et grogne, il se sent menacé et pourrait attaquer. Au contraire, lorsque son corps, sa queue et ses oreilles semblent détendus, c’est qu’il se sent calme et bien dans sa peau. Un chien qui a peur aura tendance à rentrer sa queue entre les jambes, cette dernière s’agitera par contre si le chien est content ou excité.

Le sondage de la semaine