CORONAVIRUS

À Tirlemont, test de dépistage obligatoire pour les participants à des réunions interdites

À Tirlemont, test de dépistage obligatoire pour les participants à des réunions interdites

Image d’illustration. Photo News

La bourgmestre de Tirlemont, Katrien Partyka (CD&V), a pris un arrêté permettant à la police locale d’imposer, outre une amende, un test de dépistage au coronavirus aux participants d’un événement interdit, qui ne respecte pas les mesures sanitaires.

La décision est liée à l’augmentation des nouveaux cas de Covid-19 dans le pays.

Depuis hier/mardi, le port du masque est également obligatoire à partir de 12 ans dans les lieux publics où la distanciation sociale ne peut être respectée, comme les marchés. Cette mesure s’impose aussi pour pénétrer dans des bâtiments publics.

En raison de l’augmentation du nombre d’infections, la police pourra désormais imposer un test de dépistage du coronavirus lorsqu’elle tombe sur un événement organisé illégalement, où les mesures sanitaires ne sont pas respectées. Le résultat devra être connu dans les cinq jours ouvrables. Sinon, un autre procès-verbal sera dressé.

«Si le test est positif, le médecin généraliste pourra, en concertation avec la personne concernée, prendre les mesures nécessaires, notamment en termes de quarantaine. Nous prévoyons aussi, avec les médecins généralistes, d’entamer un traçage local des contacts pour obtenir une meilleure vision des flambées de contaminations», a précisé la bourgmestre.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos
-->