article abonné offert

Une chercheuse belge participe à la mission «Mars 2020 »

Une chercheuse belge participe à la mission «Mars 2020 »

Visualisation en 3D du sol de la planète Mars. photosvac – stock.adobe.com

Vinciane Debaille, une chercheuse belge, fait partie des cinq scientifiques européens qui ont été sélectionnés pour participer au projet «Mars 2020» de la NASA. L’objectif: envoyer un robot sur Mars pour en savoir davantage sur la planète rouge, comme on la surnomme.

C’est sans doute une grande fierté pour Vinciane Debaille, chercheuse à l’Université libre de Bruxelles. Elle a été choisie pour faire partie des cinq scientifiques européens, sélectionnés via l’Agence spatiale européenne, qui participeront à la mission «Mars 2020» de la NASA (l’agence spatiale américaine).

Rover Perseverance

Pour cette mission «Mars 2020», il n’est pas question d’envoyer des hommes sur Mars. Nous ne sommes pas encore prêts pour cela. C’est donc un robot qui s’envolera en direction de la planète rouge. Baptisé Perseverance, ce rover (véhicule d’exploration spatiale) devrait quitter la Terre entre le 30 juillet et le 15 août, pour atterrir sur Mars en février 2021.

Une fois sur place, le robot devra analyser la géologie (les éléments qui composent le sol et le sous-sol) martienne. Il devra également forer une petite trentaine de carottes (échantillons en forme de cylindres) de roches. Celles-ci seront conservées dans des tubes métalliques en attendant que les scientifiques puissent les étudier, une fois revenues sur Terre.

Malheureusement, un aller-retour pour Mars, ça prend du temps. Les échantillons que le rover Perseverance prendra ne pourront être étudiés que dans 5 à 10 ans! Il faudra le temps qu’un autre robot vienne chercher les tubes et qu’un autre engin spatial ramène les échantillons sur notre planète.

Des responsabilités

En tant que chercheuse participant à la mission, Vinciane Debaille aura de grandes responsabilités. Son travail consistera à piloter le robot à distance, à documenter les observations faites lors de la mission ou encore à traiter et analyser les données qui seront recueillies par Perseverance. Elle participera aussi aux décisions de forage (choix des endroits et des types de roches à examiner).

Trouver des réponses

Si la NASA envoie Perseverance sur Mars, c’est pour en savoir davantage sur l’histoire de la planète rouge. L’analyse des échantillons de roches devrait permettre aux scientifiques de répondre à des questions fondamentales, que ce soit sur une éventuelle présence (passée) d’une forme de vie sur Mars ou encore sur l’évolution géologique et volcanique de la planète.

Le sondage de la semaine