MONDE

Pékin dénonce une «calomnie» des États-Unis concernant l’espionnage de vaccins

Pékin dénonce une «calomnie» des États-Unis concernant l’espionnage de vaccins

Le président chinois Xi Jinping et le président américain Donald Trump. AFP

La Chine a accusé les États-Unis de diffamation après l’inculpation de deux Chinois mis en cause pour des attaques informatiques contre des entreprises engagées dans la recherche d’un vaccin anti-Covid-19.

Le ministère américain de la Justice a annoncé mardi l’inculpation de Li Xiaoyu, 34 ans, et Dong Jiazhi, 33 ans, «deux pirates informatiques chinois (qui) travaillaient avec le ministère chinois de la Sécurité d’État».

Pékin a balayé ces accusations.

«Le gouvernement chinois est un fervent défenseur de la cybersécurité et il s’est toujours opposé aux cyberattaques», a assuré devant la presse un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin, appelant les États-Unis à «immédiatement cesser leurs calomnies et leur diffamation» à l’encontre de son pays.

Selon les autorités américaines, les deux pirates s’étaient rencontrés lors de leur études d’ingénieurs et ont volé des secrets industriels estimés à plusieurs centaines de milliers de dollars pendant une dizaine d’années.

Récemment, ils se sont attaqués à des entreprises californiennes qui travaillaient à la recherche de vaccins, traitements ou tests de dépistage du nouveau coronavirus, d’après le procureur fédéral chargé du dossier, William Hyslop.

MM. Li et Dong, qui n’ont pas été arrêtés, se trouvent a priori en Chine.

Le gouvernement de Donald Trump a adopté ces derniers mois un ton très critique envers la Chine, accusée par le président d’avoir dissimulé l’ampleur de la propagation du nouveau coronavirus lors de son apparition dans le centre du pays en fin d’année 2019.

Nos dernières videos