article abonné offert

Une fête nationale aux allures de bal masqué

Une fête nationale aux allures de bal masqué

Une assemblée masquée et limitée à 200 personnes. Les images du Te Deum 2020 font déjà partie de l’histoire. André DUBUISSON

Bien que moins fréquentée, distanciation physique oblige, la cérémonie du Te Deum n’a pas perdu en symbolique, à Namur. La crise sanitaire était dans toutes les têtes et… sur tous les visages.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 25 des 354 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos