TOURNAI

VIDÉO | Toujours confinés, les porteurs de géants dansent sous la douche

VIDÉO | Toujours confinés, les porteurs de géants dansent sous la douche

Le président des porteurs tournaisiens évoque sous sa douche le géant lessinois du Cayoteux. Capture d’écran

Également victimes de la crise sanitaire, les géants de Tournai (et d’ailleurs) ne savent toujours pas quand ils pourront ressortir. Leurs porteurs expliquent leur désarroi dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

«Nos géants sont confinés depuis des mois et ne peuvent toujours pas sortir aujourd’hui, ni même lors des semaines voire des mois à venir. C’est un manque énorme dans le cœur d’un porteur.

VIDÉO | Toujours confinés, les porteurs de géants dansent sous la douche
Reine Tournai et Childéric sont toujours confinés, comme les 18 autres géants tournaisiens. Thierry Glorieux

Certains ne comprendront jamais, certains auront un regard critique. Remettez nos géants où ils doivent être, dans les rues. On en a marre de danser sous notre douche, on veut sentir leurs poids sur nos épaules…», écrit Jean-Jacques en guise d’introduction à ce film mêlant des images d’archives avec des géants en pleine action et d’autres montrant des porteurs tentant de combler leur manque en se mettant en scène dans des situations souvent cocasses.

Le clip, qui comptabilise déjà plus de 3500 vues, se termine par cette supplique: «pour la santé psychologique de certains, rendez-nous notre folklore, rendez-nous nos traditions»

«Nous n’avons plus de rentrées pour assumer nos frais…»

Au-delà de l’impact psychologique de cette inactivité prolongée pour les porteurs, il y en a un autre non négligeable sur le plan financier.

«Avec les porteurs du Serment de l’Bancloque, explique Jean-Jacques, nous effectuons plus de 25 sorties par an. Car nous ne portons pas que nos propres géants, il n’est pas rare que nous soyons appelés en renfort dans d’autres localités qui sont en manque de porteurs, comme à Forest, par exemple. Dans ce cas, nous demandons généralement un cachet qui permet d’assumer nos frais fixes, comme les assurances des géants et des porteurs, ou encore la location de locaux, mais aussi pour couvrir les frais d’entretien des géants, entre autres. Avec le Serment, nous avions commencé à investir dans l’aménagement d’une remorque pour transporter Clovis, et là aussi ce projet est suspendu…»

VIDÉO | Toujours confinés, les porteurs de géants dansent sous la douche
Une image que l’on aimerait revoir prochainement sur la Grand-Place de Tournai… ÉdA

Il faut aussi tenir compte de l’impact du confinement sur le physique des porteurs car les sorties régulières leur permettent d’entretenir la forme. Rien ne remplace en ce domaine une bonne petite danse avec un géant dont le poids peut dépasser les 120 kg (comme c’est le cas pour Louis XIV à Tournai qui affiche 136 kg sur la balance).

Selon les autorités, les géants déplacent trop d’air quand ils dansent

Le portage d’un géant étant non recommandé dans le contexte actuel – difficile de désinfecter la cage entre les porteurs qui doivent se relayer très régulièrement pour tenir le coup jusqu’à la fin de leur prestation – personne ne sait quand les porteurs pourront reprendre du service.

Aujourd’hui, même les sorties privées sont annulées et rien ne permet de penser qu’il n’en sera pas ainsi lors des éventuels marchés de Noël pour lesquels les organisateurs sollicitent aussi la présence de géants.

VIDÉO | Toujours confinés, les porteurs de géants dansent sous la douche
Il paraît que quand un géant danse, il délace trop d’air et cela peut favoriser la propagation du virus. Les musiciens sont aussi victimes de cette inactivité imposée par la crise sanitaire… ÉdA

«Quand nous demandons aux autorités sanitaires pourquoi on ne peut pas reprendre notre activité, conclut Jean-Jacques Selen, on nous répond qu’un géant déplace trop d’air (surtout quand il danse) et que cela favorise donc la propagation du virus!»

++ D’autres infos dans les pages de l’Avenir/Le Courrier de l’Escaut du samedi 18 juillet 2020 ++