CONSO

Le smartphone bientôt livré sans chargeur: un progrès qui vous coûtera cher

Le smartphone bientôt livré sans chargeur: un progrès qui vous coûtera cher

Un nouveau smartphone est livré avec un nouveau chargeur alors que vous possédez certainement déjà cet accessoire dans un tiroir. Ivan – stock.adobe.com

Un téléphone vendu sans chargeur, c’est tout bénéfice pour l’environnement et la marge bénéficiaire du fabricant.

C’est une petite révolution. Apple envisage de livrer le nouvel iPhone sans chargeur dès septembre. Samsung pourrait l’imiter en 2021 avec ses nouveaux smartphones.

Entre économies d’échelle et enjeux écologiques, le sujet est brûlant. La question n’est plus «si» mais «quand» les constructeurs oseront franchir le pas.

Piqûre de rappel, deux accessoires complémentaires composent le chargeur de votre téléphone: l’adaptateur secteur et le câble. Si les appareils Android font la part belle au câble USB-C, Apple fait cavalier seul avec son câble Lightning. C’est un caillou dans le jardin de l’universalité.

Le smartphone bientôt livré sans chargeur: un progrès qui vous coûtera cher
L’iPhone se charge exclusivement avec un câble Lightning, qui ne sera pas compatible avec un smartphone Android. kozirsky – stock.adobe.com

Faut-il se réjouir ou s’inquiéter de la disparition du chargeur des emballages des smartphones? Nous confrontons ci-dessous les «pour» et les «contre».

Pour la fin du chargeur livré avec le smartphone

Gaspillage record

Le marché mondial du smartphone est un comme un train fou lancé à pleine vitesse. L’industrie pille les ressources rares, rechigne à recycler les anciens appareils, vous pousse à acheter un nouveau téléphone plutôt que réparer l’ancien.

En ligne de mire: 1,5 milliard de smartphones écoulés en 2019. Soit 1,5 milliard de chargeurs livrés à des clients qui en possédaient certainement déjà un. C’est du gaspillage industriel et écologique à grande échelle.

Les fonds de tiroir

Certains clients exigeants pourraient pester contre un smartphone livré sans possibilité de le charger, de l’utiliser dès la sortie du carton. Il y a pourtant toutes les chances que ces mécontents possèdent dans leurs tiroirs au minimum l’adaptateur secteur requis.

L’adaptateur secteur doté d’une prise USB femelle est un standard de l’électronique grand public. Il est livré avec de nombreux appareils. Reste la question du câble. Le câble USB-C remplace le câble Micro USB Type B ces dernières années sur les téléphones Android. Le câble Lightning a pris le pouvoir sur l’iPhone depuis 2012.

Le smartphone bientôt livré sans chargeur: un progrès qui vous coûtera cher
Un câble USB-C pourra servir à charger une kyrielle d’appareils bien au-delà de la seule famille des smartphones. prima91 – stock.adobe.com

L’enjeu écologique

Assembler 1,5 milliard de chargeurs par an est une hérésie écologique, comme le démontrent les deux arguments précédents. Leur fabrication consomme sans ménagement des ressources et des matières premières.

L’enjeu écologique concerne également le transport. Ne pas inclure le chargeur réduit le volume et le poids de la boîte du smartphone. Tout profit pour les opérations de transport et de stockage, qui gaspilleront moins de kérosène, de carburant, d’électricité…

Le smartphone bientôt livré sans chargeur: un progrès qui vous coûtera cher
Pas de chargeur de la boîte signifie une réduction du volume du transport des smartphones en transit du fabricant aux distributeurs. phaisarnwong2517 – stock.adobe.com

Contre la fin du chargeur livré avec le smartphone

L’hypocrisie

À n’en pas douter, les constructeurs invoqueront l’enjeu écologique à l’heure de livrer des smartphones sans chargeur. Accepteront-ils pour autant de réduire l’addition? Le doute est permis. Toutes les chances sont réunies pour que Apple et consorts fassent preuve d’une certaine hypocrisie.

En coulisses, il se chuchote que la suppression du chargeur permettra aux fabricants d’augmenter sensiblement leurs marges bénéficiaires, tout en prétextant le coût de l’intégration de la technologie 5G à leurs appareils pour ne pas baisser les prix.

La surfacturation

C’est une sale manie. Certains fabricants surfacturent les accessoires comme l’adaptateur secteur et le câble. Exemple: Apple facture 25€ le câble Lightning vers USB d’une longueur d’un mètre, 25€ l’adaptateur secteur USB-C basique de 5 watts. Soit 50€ pour un kit complet de charge.

Dans un monde idéal, ces prix devraient être (sérieusement) revus à la baisse si le chargeur n’est plus fourni par défaut. Hélas, la logique éthique et la logique commerciale sont foncièrement différentes et il y a fort à parier que ces prix ne bougent pas d’un iota.

Le smartphone bientôt livré sans chargeur: un progrès qui vous coûtera cher
Apple applique des tarifs surréalistes à de simples câbles de charge. Capture d’écran

Le micmac de la charge rapide

Certains grands constructeurs développent dans leur coin leur technologie de charge rapide de leurs smartphones. À chacune de ces technologies son adaptateur secteur, voire son câble USB. En marge du standard USB Power Delivery cohabitent les normes VOOC d’Oppo, Supercharge de Huawei, Dash de OnePlus…

Dans ces conditions, la prolifération de chargeurs exclusifs à une famille d’appareils réduit les possibilités de récupérer un adaptateur secteur qui traîne dans un tiroir. Du moins si l’on veut profiter de temps de charge drastiquement réduits.

Le smartphone bientôt livré sans chargeur: un progrès qui vous coûtera cher
Le constructeur chinois Oppo lance ce 15 juillet une nouvelle famille de chargeurs rapides compatibles avec certains de ses téléphones. Oppo

Conclusion

La fin de la livraison du chargeur est un passage obligé. Il est surréaliste d’imaginer que cette industrie produira encore en 2020 plus d’un milliard d’adaptateurs secteur et de câbles à insérer dans les boîtes des nouveaux smartphones.

Soyons réalistes. Cette petite révolution bénéficiera (un peu) à l’environnement, (au minimum un peu) aux constructeurs trop heureux de réduire les coûts de fabrication et de transport.

Si le prix des smartphones et/ou des accessoires n’est pas revu à la baisse, le client sera le dindon de la farce, au moment où les constructeurs profiteront de l’aubaine pour augmenter leurs marges bénéficiaires.

À lire aussi

+ Vous et votre smartphone : les 5 chiffres qui révèlent vos habitudes

+ Il sera bientôt plus facile de faire réparer son iPhone

+ La lente agonie de la bonne vieille ligne fixe de Proximus