COMINES

Le chanteur de «La danse des canards» est décédé

Le chanteur de «La danse des canards» est décédé

L’interprète du tube aux 3,5 millions de 45 tours vendus est décédé dans l’entité de Comines Com.

J.J. Lionel s’en est allé dans la nuit de mardi à mercredi. Il était domicilié à Houthem depuis quelques années.

Qui ne s’est pas trémoussé sur les premières notes de «La danse des canards» imaginé par le parolier tournaisien Éric Genty (qui avait aussi dessiné les palmipèdes jaunes sur la pochette) et produit par le Mouscronnois Marcel De Keukeleire?

Le tube du début des années 80 vient de perdre son interprète: Jean-Jacques Blairon alias J.J. Lionel est décédé.

Parti en terres cominoises pour sa famille

Originaire de Binche, le musicien professionnel ayant notamment fait partie de l’orchestre d’Herctor Delfosse s’était rapproché de sa famille depuis quelques années en étant parti vivre dans l’entité de Comines-Warneton.

C’est précisément à Houthem qu’il vivait. Humble, il était très apprécié et s’était rapidement fait des amis.

Le chanteur de «La danse des canards» est décédé
3,5 millions d’exemplaires s’étaient écoulés, en 1983, en France. Com.

Jusqu’il y a quelques années, le chanteur sympathique écumait encore de nombreuses festivités en tous genres.

L’un des plus beaux succès d’Elver avec Brasilia Carnaval

L’œuvre avait été éditée par les disques Elver, chez Marcel De Keukeleire, rue de la Marlière à Mouscron. Il avait fait enregistrer le titre dans le célèbre studio DES, à Bruxelles.

La danse des canards fut l’un des plus gros titres de la maison hurlue, avec Brasilia Carnaval.

Le disque fut aussi édité chez Déesse, à Paris. La maison basée dans la célèbre rue Lepic avait été créée par les frères Celie de Mouscron.

3,5 millions de 45 tours furent vendus à l’époque, rien qu’en France, et de nombreuses traductions menèrent le monde entier à «remuer les popotins», comme la Chicken Dance aux États-Unis.

Nous présentons à sa famille nos plus sincères condoléances.

Le chanteur de «La danse des canards» est décédé
J.J. Lionel et Marcel De Keukeleire (à gauche), dans un café de Mouscron. Facebook Olivier Curtis

Prolongez l’histoire de cette épopée dans L’Avenir de ce jeudi 16 juillet, sur tablette, smartphone ou PC