MARCHE-LES-DAMES

Maltraitances à l’armée: la Défense ouvre une enquête interne

Maltraitances à l’armée: la Défense ouvre une enquête interne

Le quotidien ‘De Morgen’ a fait état la semaine passée de cas de maltraitances commises sur des recrues en 2015 au centre d’entraînement commando de Marche-les-Dames. EdA

Une enquête interne est ouverte à propos des cas de maltraitance de recrues para-commandos au cours de leur formation à Marche-les-Dames, a indiqué mardi le nouveau chef de la Défense (Chod), l’amiral Michel Hofman, devant la commission de la Défense de la Chambre.

«C’est intolérable, nous n’allons jamais tolérer ce genre de situation mais on ne pourra jamais totalement les éviter», a expliqué l’amiral qui y voit «peut-être une réminiscence du passé» mais aussi le résultat de l’atmosphère dans une partie de la société «où ces discriminations sont acceptées».

«Je suis convaincu que ce n’est pas généralisé mais nous devons rester vigilants», a ajouté le «patron» de l’armée, avant d’assurer que la Défense continuerait «à investir dans la qualité de ces instructeurs».

L’enquête, décidée de commun accord avec le ministre de la Défense, Philippe Goffin (MR), devra permettre de faire la lumière sur les faits allégués et d’en tirer les enseignements pour l’avenir.

Le quotidien ‘De Morgen’ a fait état la semaine passée de cas de maltraitances commises sur des recrues en 2015 au centre d’entraînement commando de Marche-les-Dames (Namur). Une enquête judiciaire a également été menée à propos d’une autre affaire qui s’est déroulée en juillet 2016 et qui concerne des mauvais traitements infligés à des recrues francophones lors d’un exercice.


Nos dernières videos