article abonné offert

Les inquiétudes à la suite de l'incendie du CETT Moneul à Rochefort s'invitent au conseil de Marche

Les inquiétudes à la suite de l'incendie du CETT Moneul à Rochefort s'invitent au conseil de Marche

Plus de dix jours après l’incendie du CETT Monseu à Rochefort, les inquiétudes sont encore légion. Le collège marchois se veut rassurant. ÉdA – 50775800188

Lors du conseil marchois de lundi, le conseiller de la minorité (MR) Jean-Pierre Georgin a relayé les inquiétudes quant à d'éventuelles réprcussions de l'incendie du CETT Monseu à Rochefort.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 23 des 369 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?