FAITS-DIVERS

Un Bomalois et un Bouillonnais arrêtés pour menace de mort et coups et blessures

Le Parquet le dit et le répète: tolérance zéro pour les violences commises dans le milieu familial.

Vendredi, deux individus ont appris qu’ils allaient devoir se présenter devant un juge d’instruction.

Le premier, un homme de 30 ans, de Bomal, a été arrêté suite à des violences commises dans la nuit du 9 au 10 juillet. Il doit répondre de coups et blessures volontaires et de menaces de mort par égorgement. Le tout dans un contexte alcoolisé. L’homme est déjà bien connu de la justice pour une trentaine de faits dont huit du même genre.

L’autre individu, un Bouillonnais de 24 ans, a tout cassé dans l’appartement de sa compagne, la nuit du 9 au 10 juillet. Il a également proféré des menaces de mort à l’égard de sa compagne: «je vais te mettre trente coups de couteau dans le corps». Trois jours auparavant, il s’était déjà montré violent.