BRUXELLES

Nouveau pavage à la rue Neuve: «Les rues latérales élargissent cette artère trop encombrée»

Le chantier de la rue Neuve est enfin terminé. L’artère commerçante la plus fréquentée et la plus connue de Belgique affiche désormais un pavage en 3 tons de gris rehaussés de cuivre. Les rues adjacentes aussi sont reliftées.

La rue Neuve affiche un nouveau visage. Après deux ans de chantier, l’artère commerçante la plus fréquentée de Belgique est désormais une rue piétonne en 3 tons de gris, rehaussée de nuances cuivrées. Beliris, organe de coopération entre Fédéral et Région bruxelloise, se félicite de la transformation de ce qui fut jadis une voirie réservée aux voitures avec deux trottoirs: «le pavage est terminé dans toute la zone», qui comprend aussi les rues adjacentes.

«C réaménagement ne bénéficie pas seulement aux Bruxellois, aux visiteurs et aux touristes, mais aussi aux 4000 travailleurs qui pourront profiter d’une artère commerciale agréable et piétonne», se réjouit Philippe Close, Bourgmestre (PS) de la Ville de Bruxelles. «Les travaux ont pu être réalisés tout en garantissant le fonctionnement de cette artère commerçante», ajoute la Première Ministre Sophie Wilmès (MR), en charge de Beliris. «Nombre de commerces ont été fragilisés par la crise du Coronavirus et ce réaménagement est donc aussi symboliquement important».

+ CORONAVIRUS | La rue Neuve à Bruxelles… coupée en deux

Nouveau pavage à la rue Neuve: «Les rues latérales élargissent cette artère trop encombrée»
Les rues adjacentes ont aussi été rénovées. Beliris
Le nouveau style «repose en grande partie sur le pavage récemment parachevé», détaille Beliris. «Des pavés carrés en 3 nuances de gris bleuté, formant un motif pixelisé relevé ci et là d’éléments en laiton pour une touche cuivrée. Un choix tendance, mais réfléchi: les petits pavés de granit sont suffisamment solides pour supporter le poids des véhicules de livraison».

«Un élargissement»

Les rues latérales sont désormais vues comme «un élargissement qui désengorgera une rue Neuve trop encombrée pour créer de nouvelles possibilités pour les commerces et l’horeca dans les artères parallèles». Ainsi, la rue aux Choux a été elle aussi rendue piétonne en vue d’élargir la place du Finistère. «Les bancs en granit récupérés, surplombés d’une rangée de féviers d’Amérique, invitent à la détente. Quatre arbres en pot et quatre bancs en bois viendront encore compléter le tableau». Le réservoir d’eau et le local technique de la fontaine doivent encore être installés, de même que l’éclairage.

Ans Persoons, échevine bruxelloise de l’Urbanisme et des Espaces publics (one.brussels), abonde: «Nous voulons encourager les citoyens à faire leur shopping au cœur de la Ville. Un environnement agréable joue un rôle majeur dans ceci. D’où l’espace supplémentaire pour des terrasses, une grande fontaine, 15 nouveaux arbres plantés…»

L’association des commerçants du centre-ville Shopera se dit pour sa part «très heureuse» du nouveau pavement. Et promet: «La rue sera le théâtre d’animations en tout genre: culturelles, artistiques et commerciales. Si les conditions sanitaires le permettent, la rue Neuve nouvellement habillée sera inaugurée le 3 et 4 octobre 2020».

Beliris et Ville de Bruxelles ont investi un montant de 5 millions d’euros.

Nouveau pavage à la rue Neuve: «Les rues latérales élargissent cette artère trop encombrée»
La rue Neuve a fait l’objet d’une rénovation. Le pavage est désormais plus accueillant. Les rues adjacentes aussi ont été revues. Beliris