GREZ-DOICEAU

SÉRIE D’ÉTÉ| Les Microbrasseries du BW: À la Brasserie du Renard à Pécrot, passion et coopération se brassent pour des bières vertueuses

SÉRIE D’ÉTÉ| Les Microbrasseries du BW: À la Brasserie du Renard à Pécrot, passion et coopération se brassent pour des bières vertueuses

Stéphane Vlaminck (à g.) et Caroline Hofmans ont été rejoints en cours de route par Corentin Lippert. À trois, ils produisent 4 000 litres tous les quinze jours. -

Animés de valeurs qu’ils défendent au travers de leurs produits, Stéphane Vlaminck, Caroline Hofmans et Corentin Lippert brassent neuf bières à La Brasserie du Renard, à Pécrot.

«Ma sueur, mes larmes, un grand bonheur, mon rêve devenu réalité… et partagé.»

Ces mots sont écrits sur un gigantesque tableau juchant l’un des murs où s’entremêlent les témoignages, qui entourent deux médailles remportées au Brussels Beer Challenge, concours international très réputé dans le domaine. Nous sommes à la brasserie du Renard, à Pécrot (Grez-Doiceau). Et ces mots, ce sont ceux de Stéphane Vlaminck, ingénieur brasseur, diplômé de l’institut Meurice, à Anderlecht. Il y a une dizaine d’années, avec Caroline Hofmans, son épouse, il s’est lancé dans la brasserie et a créé la sienne. « On en rêvait depuis longtemps, explique cette dernière. On a commencé à brasser dans notre cave, comme tout le monde. Puis, on a répondu à des appels à projets pour finalement créer une brasserie coopérative, à finalité sociale.»

SÉRIE D’ÉTÉ| Les Microbrasseries du BW: À la Brasserie du Renard à Pécrot, passion et coopération se brassent pour des bières vertueuses
-
Une idée qui tenait à cœur aux deux passionnés qui brassent à Pécrot même depuis 2016. «Parce que finalement, la bière, c’est quelque chose de fédérateur, chez nous en Belgique. Coopérer, c’est très riche. Que ce soit pour nous ou pour les gens qui intègrent le projet. C’est riche de rencontres aussi. Puis, être coopérateur n’est pas contraignant, chacun le vit à sa manière. Cela nous donne de chouettes échanges.»

Les deux associés ont été rejoints il y a deux ans par Corentin Lippert. À trois, ils produisent aujourd’hui neuf bières différentes – toutes certifiées bio et avec un maximum de produits locaux. «Les deux premières qu’on a sorties sont La Blondasse (rebaptisée La Renard Pils il y a peu) et La Dorée. Aujourd’hui, on a cinq bières régulières et quatre autres saisonnières (NDLR: voir ci-dessous).

SÉRIE D’ÉTÉ| Les Microbrasseries du BW: À la Brasserie du Renard à Pécrot, passion et coopération se brassent pour des bières vertueuses
Corentin Lippert à l’œuvre. -
Stéphane et Corentin (Caroline s’occupe davantage de l’administratif, de la vente, etc.) brassent environ 4 000 litres tous les quinze jours, soit plus ou moins 650 casiers de 24 bières tous les mois. Preuve que les produits plaisent. «Rien n’est acquis d’avance, comme dans tout business. Mais je pense que ce qui plaît dans nos bières, c’est ce côté atypique. On reste sur les épices, les fleurs, les fruits. On travaille un maximum en direct avec les gens aussi. Par exemple, pendant le confinement, on a mis notre service de commandes en ligne, avec livraison à domicile. Aussi, les céréales que l’on récupère lors de la fabrication sont réutilisées par une firme pour fabriquer des biscuits ou du granola. Bref, la proximité, le circuit court, la coopération, des produits qui respectent l’environnement, etc. ce sont des valeurs importantes qu’on veut garder. Et tout ça mis ensemble, c’est une marque de fabrique à laquelle on tient.»

La Brasserie du Renard se trouve 31 rue Léopold Vanmeerbeek à Pécrot. Infos: www.brasseriedurenard.be ou Facebook La Brasserie Du Renard

 

Le produit atypique: La bière Coohop, celle des coopérateurs

SÉRIE D’ÉTÉ| Les Microbrasseries du BW: À la Brasserie du Renard à Pécrot, passion et coopération se brassent pour des bières vertueuses
-
La Brasserie du Renard produit neuf bières différentes à ce jour – «c’est déjà beaucoup de boulot», avoue Caroline Hofmans.

Cinq de celles-ci sont régulières: L’Adorée, La Roublarde, La Grézienne, La Floral Dodoens et La Blondasse rebaptisée récemment La Renard Pils. En été, La Diablesse et la Happy Hoppy Hippie alimentent la gamme. En automne, La Rousse de Poire et La Brunette sortent de cuve, aussi.

Une dixième bière a cependant été produite récemment: la CooHop. Une bière atypique. «Il est de plus en plus dur de trouver du houblon bio. Du coup, une vingtaine de membres de notre coopérative ont décidé de cultiver, chez eux dans leurs jardins, la céréale. Ils sont revenus avec quatre kilos la première année et on a créé la CooHop avec ça. Une super expérience.»

 

 

VITE DIT

 

Primées. La Brunette (une brune douce-amère épicée aux gousses de vanille, seule bière brune du Renard), a été primée d’une médaille d’argent au Brussels Beer Challenge, en 2019. Deux ans plus tôt, La Roublarde (une ambrée caramel, la plus amère de la gamme) a reçu la médaille de bronze.

Apéro. Tous les vendredis de l’été, de 17h à 21h, la brasserie du Renard propose des apéritifs sur son site de production, à Pécrot. C’est ouvert à tous et il est également possible d’acheter des produits.. «En respectant les mesures de distanciations sociales et les règles en vigueur dans l’horeca, bien entendu.»

Coopérateurs. Dans sa philosophie de brasserie coopérative, la Brasserie du Renard est à la recherche de nouveaux coopérateurs. Les personnes intéressées peuvent prendre contact avec les responsables (coordonnées ci-dessus).