TC NIVELLES

Jusqu’à deux ans de prison ferme pour avoir passé une Rebecquoise à tabac à son domicile

Jusqu’à deux ans de prison ferme pour avoir passé une Rebecquoise à tabac à son domicile

(Photo d’illustration) – L’homme n’est pas non plus venu se défendre devant le tribunal Serghei – stock.adobe.com

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mercredi par défaut Jean-Pierre K., un habitant de Rebecq né en 1980, à deux ans d’emprisonnement. Il est accusé d’avoir frappé sa compagne.

Le 10 décembre 2018, l’homme était ivre lorsqu’il est arrivé au domicile de sa compagne. Il a continué à boire sur place, puis a fait subir à sa partenaire un véritable passage à tabac. La victime a subi une incapacité de plus de quatre mois. Le fils de la victime, Jimmy V., avait aussi participé aux coups et a écopé de 18 mois de prison.

Le médecin légiste qui a examiné la victime a notamment relevé de multiples fractures faciales, et de nombreuses ecchymoses. L’agression entraîne pour la victime des céphalées (maux de tête), et une incapacité évaluée à plus de quatre mois.

Interrogé par la police dont il est déjà bien connu, Jean-Pierre K. a évoqué une «simple chute» de sa compagne. Cette version n’est pas compatible avec les constatations médico-légales et par la suite, le Rebecquois a avoué les coups et exprimé des regrets.

Il a indiqué qu’il avait bu une trentaine de bières ce jour-là, ainsi qu’une bouteille de vodka. Des précisions qu’il n’est pas venu répéter à l’audience du 12 juin dernier. Arrivé en retard, il n’a pas eu la patience d’attendre que son dossier soit examiné et a quitté le palais de justice. L’affaire a donc été prise par défaut à son encontre.

Jimmy V. n’est pas non plus venu se défendre devant le tribunal il y a un mois à Nivelles.