SANTÉ

Le Conseil supérieur de la Santé préconise le port obligatoire du masque dans les magasins

Le Conseil supérieur de la Santé préconise le port obligatoire du masque dans les magasins

Le masque devrait être obligatoire dans les magasins, estime l’organe d’avis scientifique du SPF Santé publique. AFP (Illustration)

Le Conseil supérieur de la Santé (CSS) recommande de rendre obligatoire le port du masque dans les magasins afin de protéger la santé des clients et des commerçants, souligne-t-il ce jeudi dans un communiqué.

Lors de sa réunion du 1er juillet, le Collège du Conseil supérieur de la Santé s’est penché sur la question du port du masque. Étant donné son utilité démontrée contre les gouttelettes et microgouttelettes des sécrétions respiratoires et l’urgence de protéger la santé publique, le masque devrait être obligatoire dans les magasins, estime l’organe d’avis scientifique du SPF Santé publique.

Des recommandations ont déjà été édictées pour rendre le port du masque obligatoire dans certaines circonstances, comme les transports en commun. Pour le CSS, il serait judicieux de faire de même dans les magasins afin de «protéger la population contre le comportement parfois inadapté de certaines personnes peu soucieuses de se protéger et de protéger les autres».

Même si l’épidémie ralentit en Belgique, le virus continue de circuler. Selon l’Institut de santé publique Sciensano, plus de 80 nouvelles contaminations sont encore diagnostiquées chaque jour en moyenne. Et une partie importante de la population court un risque élevé de maladie grave, d’invalidité ou de décès après l’avoir contracté.

Les tunnels de désinfection et les lampes UV-C présentent des risques pour la santé

Certaines techniques de désinfection des espaces fermés, employées afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, peuvent présenter des risques pour la santé, indique le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) dans deux avis portant sur les dangers des tunnels d’ozone et des lampes UV-C.

Selon le CSS, il n’y a aucune preuve scientifique que les tunnels d’ozone, employés pour désinfecter les charriots et les clients, sont efficaces. Au contraire, le risque d’irritation des muqueuses et des poumons est élevé, et ce même à très faibles doses, estime le Conseil, qui a émis un avis défavorable à la mise en circulation et la généralisation en Belgique de ce système utilisant l’ozone et différents biocides.

Ces tunnels ne peuvent donc pas être utilisés dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Les entreprises qui souhaitent proposer ce type de produit sur le marché belge doivent d’abord introduire une demande auprès du SPF Santé publique. Celle-ci sera ensuite évaluée scientifiquement, souligne le CSS.

L’organe d’avis scientifique du SPF Santé publique déconseille également le recours aux lampes UV-C pour la désinfection de l’air ou des locaux, sauf pour des applications médicales (dentisterie, stérilisation) et les secteurs hospitaliers et industriels qui ont des procédures standard strictement contrôlées. Il n’est, pour des raisons d’inefficacité et de santé, pas recommandé d’installer ces lampes dans des endroits très fréquentés, qu’il s’agisse de lieux fermés ou de lieux ouverts comme les terrasses. Les effets des rayons UV-C peuvent notamment augmenter le risque de lésion oculaire et de cancer.