FOOTBALL

Nouveau coup de tonnerre dans le foot belge: la CBAS donne raison à Waasland Beveren!

Nouveau coup de tonnerre dans le foot belge: la CBAS donne raison à Waasland Beveren!

Les Waeslendiens resteront-ils finalement en D1A? Sur la pelouse, Waasland-Beveren semblait se diriger vers la D1B. Mais on sait depuis de nombreuses années que les verdicts dans le foot belge se jouent également de plus en plus régulièrement devant les tribunaux... BELGA

La Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS) a donné raison à Waasland Beveren. Elle annule les décisions prises lors de l’Assemblée générale de la Pro League, le 15 mai dernier, dont la rétrogradation des Waeslendiens...

On pensait que tout était réglé, ou presque. Alors que le calendrier du prochain championnat a été dévoilé ce mercredi en début d’après-midi, une nouvelle bombe s’est abattue sur le football belge.

La Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS) a déclaré fondée la plainte de Waasland-Beveren. Les décisions de l’Assemblée générale de la Pro League du 15 mai, qui avait décrété l’arrêt définitif du championnat et la relégation de Waasland-Beveren, sont invalidées. Le porte-parole de Waasland-Beveren l’a confirmé mercredi soir à l’agence Belga.

 

Nouveau rebondissement

 

Waasland-Beveren contestait sa relégation en D1B alors que la compétition avait été arrêtée après 29 des 30 journées de la saison régulière. Selon les Waeslandiens, les décisions n’étaient pas règlementaires et les procédures n’étaient pas conformes au règlement.

Débouté par l’Autorité belge de la concurrence (ABC) la semaine dernière, le club waaslandien a donc finalement obtenu gain de cause auprès d’une autre juridiction, la CBAS. Le collège de l’ABC n’avait pas considéré les décisions prises le 15 mai comme disproportionnées au regard de la crise du coronavirus, et même les plus proches de la logique sportive et de la règlementation fédérale.

Suite au verdict de l’ABC, la relégation semblait acté. Mardi, le format à seize équipes avait ainsi été confirmé, bien qu’il ait été proposé de continuer avec dix-huit équipes.

Ce énième rebondissement dans cette saga vient perturber un peu plus l’horizon de la reprise officielle du foot professionnel en Belgique...

 

Le CA de la Pro League se réunira jeudi

Le conseil d’administration de la Pro League tiendra jeudi après-midi (14h30) une réunion de crise pour discuter du verdict de la Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS) et de ses conséquences, a annoncé à Belga le porte-parole de l’association qui réunit les clubs professionnels belges.

«La Pro League prend connaissance de la décision de la CBAS. La Pro League réagira après le Conseil d’Administration de demain après-midi», a brièvement commenté la Pro League dans un communiqué.

 

 

«Des signes de discrimination»

«Aucune justification raisonnable n’a été donnée par la Pro League concernant la différence de traitement entre la 1A et la 1B», a commenté Tom Rombouts, avocat de Waasland-Beveren.

La CBAS a exprimé son jugement dans un document motivé de 117 pages. Celui-ci doit montrer que la décision de reléguer Waasland-Beveren est déraisonnable, selon Tom Rombouts, l’avocat de Waasland-Beveren. «Le verdict est qu’aucune justification, et encore moins de justification raisonnable, n’a été été donnée par la Pro League concernant la différence de traitement entre la 1A et la 1B. La compétition en D1A a été arrêtée et Waasland-Beveren désigné comme relégué, tandis que la 1B n’a pas été arrêtée afin de faire jouer le match retour de la finale pour la promotion.»

«La CBAS fait valoir qu’il n’était certainement pas exclu que Waasland-Beveren puisse encore se sauver sportivement», poursuit l’avocat du club. «La CBAS fait même référence à la dernière journée d’il y a deux saisons (quand Eupen s’était sauvé au détriment de Malines grâce à la différence de buts, ndlr). En fait, la CBAS dit la même chose que l’Autorité belge de la concurrence (ABC), à savoir qu’il y a l’apparence d’une discrimination sous-jacente. La CBAS fait également référence aux arrêts rendus aux Pays-Bas et en France, qui, selon eux, ont été pris de manière cohérente.»

Du côté du Freethiel, le choix de la Pro League de présenter mercredi son calendrier de la saison prochaine, alors que des procédures étaient encore en cours, est considéré comme incompréhensible. «Il est clair que la Pro League a parlé trop tôt et a voulu aller trop vite avec ses décisions des derniers jours», a ajouté Tom Rombouts. «Au nom du club, notre représentant a proposé mardi de reporter l’assemblée générale après la décision de la CBAS, mais la Pro League n’a rien voulu savoir.»

+ LIRE AUSSI | La CBAS donne raison à Waasland-Beveren: nouveau camouflet pour la Pro League

Pro League