BELGIQUE

Le rapatriement des Belges a coûté près de cinq millions d’euros

Le rapatriement des Belges a coûté près de cinq millions d’euros

Illustration BELGA

Le rapatriement de quelque 10 000 ressortissants belges qui se trouvaient à l’étranger et souhaitaient rentrer au pays en raison de la pandémie mondiale de Covid-19 a coûté près de cinq millions d’euros, a affirmé mercredi la députée fédérale Nahima Lanjri (CD&V), sur la base de données fournies par le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin.

Le gouvernement n’a toutefois pas pris en charge l’ensemble des coûts. Les Belges rapatriés ont payé la moitié du prix des vols et l’Union européenne est également intervenue en prenant en charge une partie des coûts.

Plus de 10 000 Belges ont été rapatriés depuis le début de la pandémie. Quelque 6 000 autres se trouvent toujours à l’étranger, notamment en raison d’une recrudescence des cas dans certaines régions, selon les inscriptions reçues sur le site du Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères.

Le budget total pour les vols de rapatriements s’élève à près de cinq millions d’euros.

Selon M. Goffin (MR), les Belges qui embarquent sur ces vols affrétés signent une reconnaissance de dette pour le prix du voyage qui est fixé «de manière tout à fait simple, juste et transparente»: le prix du vol aller-retour, ensuite divisé en deux, et ensuite par le nombre de sièges disponibles.

C’est le résultat de ces deux divisions qui donnent le prix du vol aller simple qui doit être remboursé par chaque bénéficiaire, a-t-il détaillé.

Les prix demandés oscillent donc entre 200 et 500 euros. La Commission européenne interviendra aussi dans ce montant de cinq millions d’euros.