LIÈGE

Une première francophone à Liège: le plus petit stimulateur cardiaque au monde implanté avec succès

Une première francophone à Liège: le plus petit stimulateur cardiaque au monde implanté avec succès

Un «mini-pacemaker» non filaire de la taille d’une cartouche d’encre d’un stylo. a été implanté avec succès au CHR de la Citadelle, à Liège. CHR Citadelle

Ce lundi, le service de cardiologie du CHR de la Citadelle de Liège a implanté avec succès le Micra® AV de Medtronic, un «mini-pacemaker» non filaire de la taille d’une cartouche d’encre d’un stylo. C’est une première francophone.

Une première francophone à Liège: le plus petit stimulateur cardiaque au monde implanté avec succès
Medtronic
Si les stimulateurs cardiaques traditionnels sont implantés dans le cœur avec une ou plusieurs sondes lors d’une chirurgie, ce stimulateur d’un nouveau genre est mis en place directement dans le cœur via un cathéter, annonce mercredi le CHR de la Citadelle, à Liège.

Les avantages sont nombreux, comme le détaille le Docteur Pierre Troisfontaines, chef de service cardiologie au CHR de la Citadelle: «Outre l’intérêt de sa miniaturisation, le Micra® AV de Medtronic réduit de moitié les risques de complication par rapport à un stimulateur cardiaque classique. Ce Micra® AV est le modèle de 2e génération qui est capable de coordonner l’activité électrique entre l’oreillette et le ventricule, ce qui permet de conserver un rythme cardiaque naturel et d’améliorer ainsi la qualité de vie des patients.»

Par ailleurs, la durée de vie de la batterie est assez longue (une dizaine d’années) et le taux de succès de l’implantation atteint plus de 99%.

«L’opération est plus légère et diminue donc les risques de complications», précise encore Dr J-M. Herzet, responsable du programme d’implantation au CHR de la Citadelle. «Ce programme a débuté au CHR de la Citadelle en 2018 avec la première génération de Micra®, et à ce jour plus de 50 stimulateurs ont déjà été implantés».

Le développement du stimulateur cardiaque sans fil en 2009 a été une révolution majeure dans l’histoire du pacemaker. Avec un dispositif aussi petit, l’opération est beaucoup moins invasive qu’avec un appareil ordinaire et le taux de complications a été réduit de 63%.

On estime aujourd’hui à 4 millions le nombre de personnes possédant un stimulateur cardiaque à travers le monde. A terme, le «mini-stimulateur» pourrait techniquement être implanté chez près de 40% des patients.