TÉLÉVISION

Un générique TV dans le rétro: «Breaking Bad»

Si aujourd’hui certaines plateformes proposent l’option de le zapper, le générique reste un élément capital pour une série. Cet été, on revient sur la genèse de certains.

Aux premiers abords, Breaking Bad, série créée par Vince Gilligan (qui a bossé sur X-Files: Aux frontières du réel), ne se démarque pas spécialement par son générique. On y voit apparaître un tableau de Mendeleïev, avec un focus sur les éléments Br (le Brome) et Ba (le Baryum) pour former le titre de la série.

Mais si vous êtes attentif, vous aurez remarqué qu’au début, la formule C10 H15N apparaît à l’écran. Il s’agit de celle de la méthamphétamine. Des volutes de fumée viennent nt en appui. Une manière de faire subtilement une allusion au sujet de la série, qui raconte l’histoire de Walter White, professeur de chimie qui sombre dans la fabrication de drogue.