SCHAERBEEK

«Ça fait 20 ans que Schaerbeek plaide pour»: le Lambermont perd une bande auto pour les cyclistes

«Ça fait 20 ans que Schaerbeek plaide pour»: le Lambermont perd une bande auto pour les cyclistes

Elke Van den Brandt a présenté le projet avec la Bourgmestre Cécile Jodogne et l’échevin Vincent Vanhalewyn. Twitter Elke Van den Brandt

Une phase test est en place sur le boulevard de Lambermont à Schaerbeek: une piste cyclable y sera installée sur une des trois bandes vers Van Praet. Durée du test: 2 ans.

La ministre bruxelloise de la Mobilité, Elke Van den Brandt, et les autorités schaerbeekoises ont présenté lundi la transformation en phase test du boulevard Lambermont appelé à subir cette semaine les adaptations nécessaires à la mise en place d’une piste cyclable sur une des trois bandes de circulation actuelles en direction du pont Van Praet.

Le réaménagement de cet axe de pénétration en boulevard urbain se précise après de nombreuses années d’attente du côté de la «Cité des ânes». Les travaux préparatoires à la phase de test ont commencé lundi.

En amont, la Région a entamé la mise en place d’une piste cyclable bi-directionnelle reliant Bruxelles au Brabant flamand, le long de l’autoroute E40.

Stationnement supprimé

Sur le boulevard Lambermont, le projet a connu un accélérateur dans le cadre de la mise en place par la Région, de 40 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires dans le cadre du déconfinement.

Selon Elke Van den Brandt, en direction du pont Van Praet, les cyclistes auront leur voie propre sur toute la longueur du boulevard. La phase de test de deux ans permettra d’en évaluer l’impact. La refonte totale de ce tronçon est prévue au terme de cette période.

À hauteur de certains carrefours, des places de stationnement devront être supprimées pour augmenter la visibilité des cyclistes, et pour préserver deux voies descendantes afin d’éviter les embouteillages.

Les plans ont été approuvés par le service de sécurité routière de Bruxelles Mobilité et par le SIAMU.

De l’autoroute au boulevard

«Cela fait près de vingt ans que Schaerbeek plaide pour la réalisation de cette latérale sur le boulevard comme il en existe une dans l’autre sens. Cette solution est bonne pour les cyclistes, mais elle transforme aussi cette véritable autoroute urbaine en boulevard urbain. C’est encore plus vrai aujourd’hui dans le cadre du plan régional Good Move dans lequel le boulevard Lambermont est identifié dans les réseaux AutoPLUS et VéloPLUS», a commenté la bourgmestre faisant fonction de Schaerbeek, Cécile Jodogne.

Selon l’échevine de la Mobilité, Adelheid Byttebier (Écolo/Groen), les plans de réaménagement définitif seront finalisés durant la phase test. L’analyse de celle-ci «aidera certainement à mettre en place une solution équilibrée qui permet la sécurité des nombreux cyclistes, et assure, pour tous les usagers, une circulation fluide sur le boulevard».


Nos dernières videos