WALLONIE PICARDE

Coronavirus: faut-il reconfiner en Wallonie picarde?

Coronavirus: faut-il reconfiner en Wallonie picarde?

Les augmentations sont à Tournai (8), Belœil (2) puis Brugelette, Enghien, Lessines, Brunehaut, Leuze, Pecq, Péruwelz (1). EdA

En Wallonie picarde, les semaines se suivent et se ressemblent hélas. Même s’il n’y a pas de nouvelle explosion des cas (à l’exception d’Estaimpuis où un home est fort touché), c’est la quatrième semaine de suite que le nombre de nouveaux cas confirmés est supérieur à celui de la semaine précédente.

On était tombé à 19 au tout début juin, on est repassé à 21, 26, 38 et cette fois 52. Au total depuis le début de la pandémie, 1 582 personnes ont été touchées.

Aucun nouveau cas dans onze communes

C’est toujours à Mouscron que l’on observe le plus grand nombre de nouveaux cas (21). Consolation, c’est un peu moins que la semaine dernière (28).

Comme on s’en doutait, à Estaimpuis, tous les nouveaux cas n’avaient pas été intégrés dans le chiffre «Sciensano» de la semaine passée (3).

Cette fois, ils le sont (16) et leur total correspond bien à ce qui avait été dit du home l’Edelweiss.

Les autres augmentations sont à Tournai (8), Belœil (2) puis Brugelette, Enghien, Lessines, Brunehaut, Leuze, Pecq, Péruwelz (1).

Plus réjouissant, et toujours selon les chiffres de Sciensano (institut fédéral de santé publique), aucun nouveau cas n’a été constaté ces quinze derniers jours à Ath, Bernissart, Chièvres, Ellezelles, Flobecq, Frasnes-lez-Anvaing, Silly, Antoing, Celles, Mont-de-l’Enclus et Rumes.