POLITIQUE

Coalition fédérale: le sp.a demande des garanties aux présidents du CD&V, de l’Open VLD et du MR

Coalition fédérale: le sp.a demande des garanties aux présidents du CD&V, de l’Open VLD et du MR

Les trois présidents tentent de mettre sur pied une coalition «Arizona». Photo News

Le sp.a demande aux présidents du CD&V, de l’Open Vld et du MR des garanties quant au contenu de la note transmise dans le cadre des travaux en vue de former un gouvernement fédéral.

C’est ce qu’on a appris samedi à l’issue d’une réunion entre le président des socialistes flamands, Conner Rousseau, et ses homologues des partis gouvernementaux, Joachim Coens, Egbert Lachaert et Georges-Louis Bouchez.

Les trois présidents tentent de mettre sur pied une coalition «Arizona», regroupant leurs partis, le sp.a, la N-VA et le cdH. Un scénario compliqué pour les socialistes flamands car leurs alter ego francophones seraient dans l’opposition. M. Rousseau a soumis une note comprenant les éléments qui, selon lui, doivent se trouver dans une note de base de négociation.

Après une semaine agitée, marquée par les tensions autour de la proposition de loi sur l’avortement, les trois présidents ont reçu M. Rousseau samedi dans un lieu tenu secret à la Côte belge. Le socialiste flamand n’entend pas franchir de nouvelle étape tant qu’il n’a pas reçu les garanties qu’il attend quant à sa note.

Les trois présidents n’ont pas fait beaucoup de commentaires. Une photo a été postée sur Twitter où on peut les voir tous les trois attablés à l’occasion de l’anniversaire de M. Lachaert.

«Travail constructif. Maintenant quand même fêter un peu son anniversaire», a écrit l’intéressé.

À ce stade, aucune réunion rassemblant les six partis concernés n’a encore été organisée.