BELGIQUE

La Défense autorisée à acheter 243 mitrailleuses lourdes

La Défense autorisée à acheter 243 mitrailleuses lourdes

Illustration chirnoagarazvan - stock.adobe.com

Le conseil des ministres a approuvé vendredi le lancement d’un marché public relatif à l’acquisition de 243 mitrailleuses lourdes - le second achat du genre en un an -, a annoncé samedi le gouvernement, sans préciser le montant de ce contrat.

Ce contrat sera passé via une procédure négociée sans publicité, sur proposition du ministre de la Défense Philippe Goffin (MR), a indiqué le gouvernement dans un communiqué - ce qui sous-entend qu’il sera accordé à la FN Herstal, fournisseur classique de la Défense pour ce genre d’armement.

«Dans le cadre de la vision stratégique 2030, la Défense continue à utiliser la (mitrailleuse) Mi.50 (de calibre .50, soit un demi-pouce ou 12,7 mm, ndlr) comme mitrailleuse d’infanterie en débarqué ainsi qu’embarqué sur véhicules et navires. Les Mi.50 M2 actuelles datent de la période immédiatement après la Seconde Guerre mondiale et les réparations sont devenues difficiles et coûteuses», a justifié le gouvernement.

Afin de conserver les capacités offensives et défensives des unités équipées de ces Mi.50, il est nécessaire de remplacer ces armes par de nouvelles mitrailleuses, a expliqué la Défense.

En avril dernier, la Défense avait déjà été autorisée à acquérir 159 mitrailleuses lourdes - des «Heavy Machine Guns» (HMG) M3M de calibre 12,7mm fabriqués par la FN Herstal pour équiper les nouveaux véhicules blindés légers de type «Light Troop Transport Vehicle» (LTTV) dont seront dotées les forces spéciales de l’armée belge et les unités para-commandos.