LIÈGE

BVR ou les valeureux Liégeois à l’assaut des sommets de la cité ardente

BVR ou les valeureux Liégeois à l’assaut des sommets de la cité ardente

ÉdA.

Cette fois, Adrien, au départ de la Place St Lambert à Liège, est en compagnie d’un valeureux Liégeois, Pierre Kroll, qui même s’il n’y est pas né, y vit depuis l’âge de 4 ans.

Dans sa jeunesse, il fut scout avec le totem de «belette rayonnante».

Formé à l’architecture, d’abord à Saint-Luc à Liège, puis à La Cambre à Bruxelles. Il obtient, par la suite, une licence en sciences de l’environnement à l’Université de Liège. C’est pourquoi Il travaille un an et demi à l’échevinat de l’urbanisme comme conseiller sur quelques dossiers mythiques de la place Saint-Lambert.

Quasi tous les journaux et magazines belges francophones l’ont un jour ou l’autre publié. Il est le dessinateur attitré du quotidien Le Soir.

Il a obtenu quatre fois le premier prix du Press Cartoon of Belgium (2006, 2009, 2012 et 20174) qui récompense le meilleur dessin de presse publié dans l’année

BVR ou les valeureux Liégeois à l’assaut des sommets de la cité ardente
-

Mais que vient donc faire Pierre Kroll dans cette promenade. Eh bien, c’est un cycliste confirmé, qui a 42 ans a pour la première fois, attaqué le Mont Ventoux, ce qui lui a laissé quelques souvenirs: «j’ai mis quelques 2 heures de montée sans arrêt, alors que Pantani, mettait plus ou moins 50 minutes. Le Ventoux, ça ne mène nulle part, on monte pour se faire crever bêtement, et on redescend, le seul but étant de ne pas mettre pied à terre.

BVR ou les valeureux Liégeois à l’assaut des sommets de la cité ardente
-

BVR ou les valeureux Liégeois à l’assaut des sommets de la cité ardente
ÉdA.
Rendez-vous à la Citadelle de Liège où se déroule un autre exploit: un certain Arnaud Dubois, champion cycliste de BMX (sport acrobatique) va descendre à vélo (ce qui d’ailleurs est interdit) les 374 marches de l’escalier monumental de la Montagne de Bueren, qui mène vers la Cité de Tchantchés et Nanesse…

Tout cela donne faim. Direction Herstal à la brasserie qui s’appelle tout simplement «M» tenue par Geoffrey Thielen réputée pour travailler avec des petits producteurs de la région…

BVR ou les valeureux Liégeois à l’assaut des sommets de la cité ardente
ÉdA.

Mais Herstal, il ne faut pas l’oublier, c’est aussi la Fabrique Nationale, qui jadis fabriquait également des autos, des motos et des vélos, ce l’on sait moins.

Et on regrimpe à nouveau, vers Vottem cette fois, pour savourer quelques fraises, parce qu’au cas où vous ne le savez pas, Vottem possède un Musée de la fraise, et fut même jadis la capitale de la fraise, l’encourageant à mélanger du sirop de fraise à du cidre brut ou du genièvre.

BVR ou les valeureux Liégeois à l’assaut des sommets de la cité ardente
ÉdA.

Un peu plus loin, à Cherratte, il existe un café colombophile célèbre, le café Braham, fréquenté par le dessinateur Walthery, le papa de Natacha, qui la dessina à vélo pour l’émission d’Adrien.

BVR ou les valeureux Liégeois à l’assaut des sommets de la cité ardente
-

À Blegny, rencontre avec Jean et la souriante Sophie, éleveurs de quelques 90 vaches laitières Holstein, qui plutôt que de regarder passer les trains, regardent rouler les vélos.

Comme tous les chemins mènent à Rome, tous les chemins mènent aussi à Liège.

Nos cyclistes vont s’arrêter, quelques instants seulement à l’ile de Monsin. Parce que finalement, sur cette petite île toute plate de1.2 km2., il n’y a qu’une seule rue, qui s’appelle devinez? la rue de l’île de Monsin, et un Yacht Club, le reste étant occupé par le Port autonome de Liège.

BVR ou les valeureux Liégeois à l’assaut des sommets de la cité ardente
-

Pour rester dans l’aquatique, on ne peut pas ignorer le superbe aquarium de l’Université de Liège, qui a le mérite non seulement d’être un outil de recherche, mais aussi d’être ouvert au public.

Il présente 2500 poissons, invertébrés et reptiles, soit 240 espèces réparties sur une quarantaine de bassins.

Le vélo, c’est comme les roses, c’est beau, mais ça fatigue vite. Donc, repos à la roseraie du Parc de la Boverie en compagnie d’Erwan du groupe rock français «Atomic Deluxe» qui pendant le confinement, a improvisé un tournage qui nous fait voyager dans l’intimité d’une série de mannequins venant des quatre coins du monde de l’agence Top Modèle Europe sur fond de la chanson «Lola» produite par Daran.

BVR ou les valeureux Liégeois à l’assaut des sommets de la cité ardente
ÉdA.

Maintenant, on lâche les mains du guidon, car, comme le disait le regretté Jeff Bodart, «le bonheur c’est facile, c’est comme faire du vélo sans les mains.»

Vous retrouverez Adrien le samedi de 16H à 18H sur Vivacité et le Dimanche sur la une TV après le journal télévisé.