BANDE DESSINÉE

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet

«Charlotte Impératrice», tome 2: «L’Empire» (Dargaud). -

Le jeudi, c’est le jour de notre sélection bande dessinée (comment ça, on est vendredi?). Avec, cette fois, des espèces éteintes mais ressuscitées par Cazenove et Bloz, des coaches en développement personnel ridiculisés par Fabcaro ou encore la suite des aventures de Charlotte, l’Impératrice de Fabien Nury. Bonnes lectures.

1Le zoo des animaux disparus (T.1)

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Bamboo -
Le résumé de l’éditeur

Déborah, stagiaire vétérinaire qui rêve de travailler dans un zoo, se voit affecter dans un parc zoologique très particulier, car il ne présente aux visiteurs que des animaux éteints depuis des siècles, quelques décennies ou même quelques mois.

Pas évident de savoir quel vaccin faire à un dodo, comment nourrir un éléphant de Sicile ou si cet oiseau tahitien, l’O’u, est en pleine forme ou pas…

Notre avis en un mot: UTILE (ET AGRÉABLE)

Un album d’humour à part dans la famille Bamboo. Car ce drôle de zoo est aussi un prétexte à parler protection des animaux. Et des nombreuses espèces disparues menacées d’extinction.

Du coup, ce n’est pas toujours drôle. Ce qui n’est pas forcément grave. Utile et agréable.

+ À LIRE AUSSI | L’interview de Christophe Cazenove

Bamboo Cazenove/Bloz, 48 p., 10. 95€.

2Open Bar (T.2)

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Delcourt -
Le résumé de l’éditeur

Eddy Mitchell et la raclette sont-ils compatibles avec une vie intime amoureuse? Peut-on assumer le fait d’avoir un père manager conseil? Comment s’assurer que les parents resteront bien jusqu’à la fin de la kermesse de l’école? Qui gagnera la compétition d’enfilage de housse de couette?

Des questions fondamentales auxquelles Fabcaro apporte une réponse implacable, surprenante et finalement évidente.

Notre avis en un mot: POILANT

Deuxième tournée de calembours absurdes venus moquer nos réflexes grégaires et habitudes sociales.

Avec, en ligne de mire cette fois, les coaches et les chantres du développement durable. Et comme toutes les chapelles politiques en prennent pour le grade, on trouve ça trop drôle.

Du Fabcaro revenu à son meilleur niveau après le moins réussi Formica.

Delcourt(Pataquès) Fabcaro, 56 p., 12,50€.

3La fourgo

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Michel Lafon -
Le résumé de l’éditeur

Ours vit sur les routes. Son domicile est une fourgonnette avec laquelle il parcourt chaque jour des kilomètres à la recherche d’un parking, proposant des itinéraires clandestins aux touristes ou conduisant sa fille Violeta à l’école.

Les avantages de cette vie sont précieux: pas de loyer et pas de voisins. Difficile de trouver un emploi sans domicile fixe. Ours a bien l’intention de se stabiliser, pour sa fille, sa petite princesse.

Mais pour le moment, il est décidé à profiter des vacances, sur les routes, lui, sa fille et ses histoires imaginaires…

Notre avis en un mot: MAGNIFIQUE

Dans l’Espagne délabrée, de la débrouille, les rêves d’évasion ne sont pas vains. Surtout à bord d’une fourgonnette, seule maison d’Ours.

Tognola et Pardina livrent une magnifique chronique familiale et sociétale.

Michel Lafon Tognola/Pardina, 176 p., 20,90€.

4Voraces

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Glénat -
Le résumé de l’éditeur

New Dehli, Inde, 2025. Des hordes de zombies ont envahi la mégalopole, le gouvernement est retranché dans un bunker assiégé.

Le seul espoir pour la population: un convoi humanitaire escorté par des militaires partis du Baluchistan pour les secourir. 1 350 kilomètres à parcourir. Le désert du Thar à traverser. Un seul poste de ravitaillement sécurisé.

Et des nuées de Voraces à l’affût…

Notre avis en un mot: SANGLANT (ET DÉSESPÉRANT)

Dans une Inde ravagée par la maladie, un convoi militaire doit atteindre la capitale, où les pontes sont réfugiés.

Entre zombies et film de guerre, un thriller sanglant et désespérant. De la bonne bande dessinée de genre.

Glénat Bec/Landini, 128p., 9,99€.

5Voyage au bout de la lune

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Fluide Glacial -
Le résumé de l’éditeur

Dans un futur proche, le monde a sombré dans le chaos et la perversion. Partout, la guerre et la violence font rage et l’humanité court à sa perte.

Pour éviter cela, l’armée décide de planter la graine du salut sur la Lune en initiant un processus de développement de la civilisation sur le satellite de la Terre.

Pour mener à bien cette mission, ils font appel au commandant Morton, seul homme à même de mener à bien cette expédition titanesque.

Notre avis en un mot: INDÉMODABLE

Pilier de Fluide, l’irrévérent Daniel Goossens voit son épopée lunaire rééditée.

Nous sommes-nous rapprochés du monde du futur qu’il présageait il y a vingt ans?

Fluide Glacial Goossens, 48 p., 14,50€.

6Fichue famille

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Dupuis -
Le résumé de l’éditeur

Quand en 1945 la guerre avec les Japonais prend fin, ce sont 300 000 Européens et métis assimilés qui sont encore sur le territoire de la toute nouvelle république d’Indonésie. Majoritairement hollandais, ils vont revenir au pays sans accompagnement.

Monsieur Java est l’un de ceux-là. Il revient avec sa femme et ses trois filles nées d’un autre homme que lui lors d’un précédent mariage. Sur le territoire hollandais, ils donneront naissance à un garçon: le Gosse.

Cet enfant devra vivre avec ce père à moitié fou, rescapé de la guerre et des camps de prisonniers japonais, qui ne s’est jamais remis de cette période. Écrasé par les injustices de l’Histoire, celui-ci entraîne toute sa famille dans son naufrage. Il leur fera subir ses obsessions et sa vérité sans jamais cesser de les aimer tendrement.

Notre avis en un mot: CONFUS

Van Dongen adapte Van Dis. Mais les ellipses et un texte peut-être trop littéraire rendent ce récit venu raconter le destin d’une famille recomposée revenue d’Indonésie à la fin de la guerre, difficile à suivre.

A contrario, le dessin s’inscrit, lui, dans une veine ligne claire qui lorgne clairement du côté de Jacobs. Sans en avoir totalement le talent.

Dupuis Van Dongen, 128 p., 24€.

7Grand Orient

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Soleil -
Le résumé de l’éditeur

Philippe, 30 ans, parisien, voulait entrer en Franc-Maçonnerie.

Commence alors pour lui un quotidien loufoque, tendre, très humain avec les Frères et Sœurs de sa Loge. Loge qui subit des problèmes organisationnels risibles.

Jérôme Denis, journaliste et franc-maçon au Grand Orient nous propose une histoire inspirée de son expérience.

Notre avis en un mot: CONCRET

S’inspirant de sa propre expérience donc, Jérôme Denis raconte la petite vie finalement peu trépidante – et digne d’un ASBL de quartier ou d’une réunion de copropriété – de la franc-maçonnerie. Ce qui est à la fois sa force (c’est drôle) et sa faiblesse (c’est léger).

Côté dessin, c’est volontairement naïf afin, bien sûr, de ne pas jouer inutilement les grands mystères. Puisque de mystères, il n’est pas question ici. Amoureux du complotisme s’abstenir.

Soleil Denis/Franc, 124 p., 17.95€.

8Kaamelott (T.9)

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Casterman -
Le résumé de l’éditeur

Arthur et ses compagnons, glorieux explorateurs de l’Antre Du Basilic, ont découvert le fabuleux trésor que l’épouvantable dédale recèle, redoublant la colère des monstres gardiens du lieu. Mais ils n’ont parcouru que la moitié du chemin…

Les célèbres Chevaliers de Kaamelott doivent maintenant sortir sains et saufs de l’antre avec leur butin.

Il faudra pour cela affronter les redoutables Renforts Maléfiques.

Notre avis en un mot: DRÔLE

La suite des aventures d’Arthur et de sa bande de bras cassés reste un plaisir à savourer, tant l’humour qui a fait le succès de la série est présent dans cet opus.

Casterman «Les renforts maléfiques», Asiter/Dupré, 48 p., 13,95€.

9L’oasis

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Dargaud -
Le résumé de l’éditeur

Quelque part entre les Souvenirs entomologiques de Jean-Henri Fabre et l’émission Silence, ça pousse sur France 5, Simon Hureau raconte par le menu comment il a peu à peu redonné vie à son jardin abandonné à la friche par son ancien propriétaire.

Sans connaissances particulières sur le sujet, l’auteur, avec beaucoup de recherches, de passion et d’huile de coude, parvient à recréer à partir d’un no man’s land une véritable oasis de biodiversité, et témoigne ainsi des capacités de résilience de la nature, pour peu qu’on lui file un coup de main.

Notre avis en un mot: PRÉCIEUX

Un album – témoignage dans lequel Hureau raconte l’histoire de son jardin, et comment il en a fait un modèle de diversité.

De l’écologie à petite échelle. À portée de tous, donc. C’est ce qui le rend précieux.

Dargaud Hureau, 116 p., 19,99€.

10Un travail comme un autre

Le résumé de l’éditeur

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Sarbacane -
Alabama, 1920, Roscoe T Martin est fasciné par cette force plus vaste que tout qui se propage avec le nouveau siècle: l’électricité. Il s’y consacre, en fait son métier.

Un travail auquel il doit pourtant renoncer lorsque Marie, sa femme, hérite de l’exploitation familiale. Année après année, la terre les trahit. Pour éviter la faillite, Roscoe a soudain l’idée de détourner une ligne électrique de l’Alabama Power.

L’escroquerie fonctionne à merveille, jusqu’au jour où son branchement sauvage coûte la vie à un employé de la compagnie…

Notre avis en un mot: TRISTE (MAIS BEAU)

Ça ressemble à un vieil album mais c’est tout neuf.

Adaptant Virginia Reeves, Alex W. Inker magnifie le sort de bougres au mauvais endroit au mauvais moment. Triste mais beau.

Sarbacane Alex W. Inker, 180 p., 28€.

11Charlotte Impératrice (T.2)

Nury, Bec, Astier, Fabcaro, etc.: nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 2 juillet
Dargaud -
Le résumé de l’éditeur

Depuis son mariage avec Maximilien d’Autriche, Charlotte va de désenchantements en désillusions. Sa vie conjugale réduite à néant, elle mise son va-tout sur la couronne du Mexique.

À leur arrivée à Veracruz, le couple impérial découvre un pays exsangue, bien loin d’être pacifié par les troupes françaises. Ils doivent faire face à la défiance des élites locales bien décidées à tirer parti de la faiblesse de caractère de Maximilien pour préserver leurs intérêts.

Notre avis en un mot: DÉLICIEUX

Nury et Bonhomme continuent de jongler avec l’histoire de Charlotte de Belgique, se penchant cette fois sur son arrivée chahutée au Mexique.

Le dessin alterne avec bonheur conciliabules privés et morceaux d’Histoire un brin réinventés, cependant que la chatoyance du dessin du second est un émerveillement de chaque instant. Un délice de fin gourmet.

Dargaud «L’Empire», Nury/Bonhomme, 76 p., 16,50€.