ACTU

Le débrief du jour: Incendie mortel | Le non-marchand dans la rue | L’IVG toujours pas dépénalisée

Le débrief du jour: Incendie mortel | Le non-marchand dans la rue | L’IVG toujours pas dépénalisée

Un sexagénaire a perdu la vie dans un incendie d’origine accidentelle. EdA

Le dernier bilan belge de la pandémie, un incendie mortel à Moustier-sur-Sambre, la manifestation du non-marchand, le dramatique accident survenu à Jupille-sur-Meuse ou encore le nouveau report de la loi dépénalisant l’avortement: voici ce qui a fait l’actu de ce jeudi 2 juillet 2020.

 

1.Moins de 14 nouvelles hospitalisations par jour

 

La moyenne quotidienne du nombre d’hospitalisations était de 13,9 au cours des sept derniers jours, contre 15,4 la semaine précédente. Mercredi, 203 patients étaient toujours hospitalisés, contre 268 sept jours plus tôt (-24%). Parmi eux, 37 se trouvaient aux soins intensifs, soit 3 de moins que la semaine précédente.

+ Coronavirus en Belgique: moins de 14 nouvelles hospitalisations par jour

 

2.Un sexagénaire meurt dans un incendie

 

Jeudi peu avant 7h du matin, un incendie meurtrier s’est déclaré dans la maison sise au n°6 de la rue d’Ordin, à Moustier-sur-Sambre. M. Philippe Buyens, âgé de 60 ans, a perdu la vie.

+ Moustier: un sexagénaire meurt dans un incendie

 

3.Le non-marchand descend à nouveau dans la rue

 

La 3e journée d’action régionale des travailleurs du non-marchand s’est déroulée jeudi à Mons. Les militants de la CNE ont réclamé plus de moyens et une revalorisation salariale.

+ Le non-marchand dans la rue à Mons: «Nous sommes votre avenir»

 

4.Renversée par un camion-poubelle sur un passage piéton

 

Une femme qui traversait sur un passage pour piétons a été renversée par un camion-poubelle, jeudi en milieu de matinée.

+ Renversée par un camion-poubelle à Jemeppe, elle risque de perdre une jambe

 

5.La loi dépénalisant l’IVG encore reportée

 

Le vote de la loi sur la dépénalisation totale et l’assouplissement des conditions d’accès à l’IVG était au programme de la séance plénière de la Chambre, ce jeudi. Mais elle est une nouvelle fois renvoyée au Conseil d’État à la demande de quatre partis (cdH, CD&V, N-VA et Vlaams Belang). Le tout dans un contexte politique tendu.

+ Dépénalisation de l’avortement: le vote de la loi encore reporté