FOOTBALL

Kenni Senga, la surprise de Waremme

Kenni Senga, la surprise de Waremme

Kenni Senga n’aura joué que quelques matchs avec Tilleur. Doc

Libre, Kenni Senga, un médian défensif de 20 ans, a joué une mi-temps avec Waremme au Standard, mercredi soir. Où va-t-il atterrir?

Mercredi soir à l’Académie Robert-Dreyfus, Waremme a disputé son premier match (amical) de l’ère Steve Dessart.

Si les Wawas se sont logiquement inclinés 5-0 face aux professionnels du Standard, un Wawa a tout particulièrement retenu notre attention en deuxième période. Son nom? Kenni Senga. Ce médian défensif de 20 ans avait-il signé à Waremme sans qu’on le sache ? «Non pas du tout, rétorque le principal intéressé, qui évoluait la saison dernière à Visé, avant de prendre la direction de Tilleur, où il a pris part à 3-4 matchs avant que le coronavirus ne fasse son apparition. Mon agent, Pascal Maréchal, m’a amené à Waremme pour que je puisse m’entraîner et reprendre du rythme. Je me suis donc entraîné deux ou trois fois avec Waremme avant de jouer une mi-temps au Standard.» Comment s’est-il senti ? «J’étais un peu perdu au départ car le coach m’a aligné en dix, une place où je n’avais jamais évolué. Je suis ensuite reculé en six, ma place de prédilection, et cela s’est mieux passé pour moi. Mais je manque de rythme, cela faisait trois mois que je n’avais plus touché un ballon avant d’arriver à Waremme.»

Peut-on s’attendre à voir Kenni Senga rejoindre le Stade dans un futur proche ? «Ce n’est pas mon objectif, mais je ne veux pas dire qu’il y a zéro chance non plus. Mon agent m’a parlé de l’intérêt de clubs en Allemagne et en France. Je me vois bien retourner en Allemagne, où j’ai adoré la mentalité (NDLR: il a évolué une saison au Hertha Walheim, pensionnaire de D6 allemande», conclut le joueur, libre comme l’air.