MONDE

Hong Kong: la police a arrêté 180 personnes, 7 en vertu de la loi sur la sécurité

La tension continue de monter à Hong Kong après l’interdiction de se rassembler pour l’anniversaire de la rétrocession de la ville à la Chine.

La police de Hong Kong a annoncé avoir arrêté au moins 180 personnes mercredi, dont sept en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité nationale, alors que des milliers de manifestants ont défié l’interdiction de se rassembler pour l’anniversaire de la rétrocession de la ville à la Chine.

Ils ont été arrêtés «pour participation à des rassemblements non autorisés, trouble à l’ordre public, possession d’armes offensives et autres infractions connexes», a écrit la police sur son compte Twitter, précisant que sept d’entre eux l’ont été «pour violation présumée de la loi sur la sécurité nationale».

L’UE juge «essentielle» la protection des droits et des libertés à Hong Kong

L’Union européenne a jugé «essentielle» mercredi la protection des droits et des libertés des habitants de Hong Kong, dans une déclaration du chef de sa diplomatie Josep Borrell.

Ces droits sont notamment «la liberté de parole, des médias, d’association, de se réunir et de manifester», précise Josep Borrell, alors que de premières arrestations ont eu lieu dans l’ancienne colonie britannique en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin.

Londres va étendre les droits à l’immigration pour les habitants de Hong Kong

Le Royaume-Uni va étendre les droits à l’immigration, facilitant à terme l’accès à la citoyenneté britannique, pour les habitants de Hong Kong titulaires d’un passeport spécial auquel sont éligibles près de trois millions de résidents de l’ex-colonie britannique, a annoncé mercredi Boris Johnson.

Les autorités britanniques avaient menacé la Chine de renforcer les droits des titulaires du passeport BN (O), pour British National (Overseas), ou «Citoyen Britannique (Outre-mer)» en cas de mise en œuvre de la loi sur la sécurité. «C’est précisément ce que nous allons faire», a déclaré le Premier ministre britannique devant les députés.