BELGIQUE

Deux fois plus d’indépendants rachètent une ou plusieurs années d’études

Deux fois plus d’indépendants rachètent une ou plusieurs années d’études

Illustration. New Africa – stock.adobe.com

Deux fois plus d’indépendants rachètent une ou plusieurs années d’études depuis la simplification de la procédure de rachat (depuis le 1er décembre 2017), a annoncé mercredi Acerta.

Les simulations claires de l’impact du rachat sur la pension finale qui incitent les indépendants à racheter des années d’études explique aussi le succès croissant, a précisé la Caisse d’assurances sociales sur la base des données de 170.000 indépendants. Le nombre moyen d’années rachetées depuis 2018 est de 4,3.

Malgré le coronavirus, 246 dossiers ont déjà été validés en 2020, soit plus de dossiers validés par rapport à la même période l’année précédente. «Nous nous attendions à ce qu’il y ait moins de demandes de rachat des années d’études en raison de la crise», a souligné Sandrine Renders, conseiller juridique Starters & Indépendants.

Jusqu’au 1er décembre 2017, les modalités pour le rachat des années d’études étaient différentes pour les indépendants que pour les salariés ou les fonctionnaires. Depuis le 1er décembre 2017, les modalités ont été nivelées: le statut et l’âge n’ont plus d’importance et les intéressés peuvent choisir le nombre d’années d’études qu’ils souhaitent racheter. «Les indépendants peuvent réaliser des simulations claires pour les différentes possibilités, à savoir le rachat d’une ou plusieurs années d’études. Ils n’ont cependant plus que cinq mois pour introduire leur demande et profiter de la période de transition avantageuse. Le mot d’ordre est donc de ne pas trop tarder», a poursuivi Sandrine Renders.

Cette simplification a un impact auprès des indépendants puisque Acerta a constaté un doublement du nombre de dossiers validés au cours de ces deux dernières années. «Depuis la simplification de la procédure de rachat, 64,4% des dossiers ont été validés avec les nouvelles mesures. Alors qu’avec les anciennes mesures, nous comptions environ 200 dossiers validés par an, en 2018 et 2019, nous en comptons environ 500 par an. Cette année, nous comptions déjà 246 dossiers validés fin mai.»

Le service d’étude d’Acerta a réalisé une analyse des anciennes et des nouvelles mesures sur la base de données d’environ 170.000 indépendants en activité principale, entre 2012 et mai 2020. Les nouvelles mesures sont entrées en vigueur à partir du 1er décembre 2017.