YPRES

VIDÉO | Bellewaerde: on a testé «Wakala» inauguré ce 1er juillet

Wakala offre de belles sensations aux adultes tout en étant accessible aux petits bouts dès un mètre. L’attraction transportera 1000 personnes par heure.

Bellewaerde inaugure sa nouvelle saison, ce mercredi 1er juillet. Le parc dévoilera par la même occasion sa nouvelle attraction: Wakala.

La pandémie n’a pas entamé l’avancement du chantier de ce nouveau divertissement.

Un enfant de minimum un mètre de hauteur pourra déjà prendre place à bord de la montagne russe familiale longue de 660 mètres et haute de 21 mètres.

 

 

 

 

 

 

 

«Nous remercions la Compagnie des Alpes pour sa confiance, sourit Stefaan Lemey, directeur général du parc yprois. Cette attraction a coûté 7,5 millions€. C’est le plus grand investissement dans une seule attraction à Bellewaerde depuis vingt ans.»

 

 

 

 

 

 

 

En apesanteur au-dessus du lac de Bellewaerde

 

 

 

 

 

 

 

Selon la légende, Wakala est le nom de ce chef indien qui pouvait pagayer en apesanteur au-dessus d’un lac. Avec l’attraction, nous n’y sommes pas si loin...

 

 

 

 

 

 

 

«Wakala, ce sont trois trains dont le parcours se termine à la verticale au-dessus du plan d’eau avant de continuer le trajet à reculons.

 

 

 

 

 

 

 

Il y a deux remontées mécaniques sur le parcours. Avec 20 personnes par train, nous sommes capables de transporter 1 000 personnes par heure!»

 

 

 

 

 

 

 

Bien qu’elle soit donc accessible aux plus petits, les adultes apprécieront les pointes jusqu’à 50 km/h. Un parcours qui a aussi l’originalité de se «mêler» dans une autre attraction phare: Dawson Duel.

 

 

 

 

 

 

 

Du sable dans les tubes métalliques

 

 

 

 

 

 

 

Depuis le plancher des vaches, Wakala étonne par son absence de bruit. Les roues du train qui claquent habituellement sur les rails métalliques: connaît pas!

 

 

 

 

 

 

 

«Les virages de Wakala sont confortables et fluides. Il n’y a pas de choc désagréable. Et surtout, il y a du sable dans les tubes pour diminuer le bruit. Il n’y a pas de vibration dans cette attraction», confie M. Lemey.

 

 

 

 

 

 

 

Des mesures barrière bien présentes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est donc dans le cadre de la 4e phase de déconfinement que le parc mais aussi son «Aquapark» inaugurés voici un an peuvent ouvrir leurs grilles, ce mercredi matin.

 

 

 

 

 

 

 

Le Covid-19 est toujours omniprésent, imposant certaines pratiques.

 

 

 

 

 

 

 

La règle première avant de vous déplacer est que «un nombre limité de visiteurs est admis par jour. Il est donc obligatoire pour tous, y compris les abonnés, de réserver en ligne et à l’avance une visite».

 

 

 

 

 

 

 

Le masque est obligatoire dans l’enceinte du parc d’attractions.

 

 

 

 

 

 

 

Des autocollants égayés d’empreintes au sol rappellent la distance de 1,5 mètre à respecter.

 

 

 

 

 

 

 

Dans le parc, chaque allée est séparée en deux. On avance ainsi dans des couloirs, personne ne peut se croiser.

 

 

 

 

 

 

 

Des distributeurs de gel hydroalcoolique sont dispatchés partout.

 

 

 

 

 

 

 

Des appendices métalliques ont aussi été «greffés» sur les poubelles, permettant de les ouvrir à la force du coude.