BELGIQUE

Plus de 52.000 appels au Centre antipoisons en 2019 pour des expositions à un produit

Plus de 52.000 appels au Centre antipoisons en 2019 pour des expositions à un produit

Image d’illustration. Pixel-Shot – stock.adobe.com

Le Centre antipoisons a reçu 60.668 appels en 2019, soit 2,13% de plus qu’en 2018, ressort-il mardi de son rapport annuel. Plus de 86% d’entre eux concernaient des expositions réelles à un produit tandis que les 13% restants portaient sur des demandes d’information.

Près de la moitié des personnes concernées étaient des adultes (48%), suivis des enfants (42%) et des animaux (10%).

La majorité des expositions étaient liées à des médicaments (42%). Les médicaments du système nerveux (psycholeptiques, analgésiques, psychoanaleptiques, antiépileptiques, psychostimulants) sont en tête avec 8.816 appels. Les produits chimiques représentent quant à eux 23% des appels.

Pour la première fois, le centre constate une diminution du nombre d’appels concernant l’exposition et/ou l’absorption de capsules de lessive, un problème touchant particulièrement les enfants. «Cela est probablement dû à l’adaptation de la législation et aux messages préventifs qui accompagnent les messages publicitaires», avance-t-il dans le rapport.

Le Centre antipoisons met également en garde contre les déboucheurs de canalisation qui provoquent des brûlures au deuxième et troisième degré. Le nombre d’appels suite à une exposition aux déboucheurs a augmenté de plus de dix pour cent au cours des dix dernières années.

Cinq cas mortels auprès d’adultes ont été signalés au Centre en 2019. Celui-ci a également recensé le décès de 72 animaux.

La permanence téléphonique est assurée 24h/24 et 7j/7 par une équipe de médecins et de pharmaciens via le numéro gratuit 070/245.245.