BRUXELLES

Extinction Rebellion a rendu les lettres de la Tour des Finances aux partis politiques

Extinction Rebellion a rendu les lettres de la Tour des Finances aux partis politiques

La Finance Tower dominant le ciel de Bruxelles. BELGA

Les lettres du mot «Finance» qui ont été retirées jeudi dernier du mur de la Finance Tower à Bruxelles ont été envoyées ce mardi aux sept plus grands partis politiques de Belgique, a annoncé le mouvement Extinction Rebellion.

Lors de l’action de désobéissance civile de samedi «Notre avenir, nos choix» visant à rebaptiser la tour en «Tour de la Résilience», la police a arrêté administrativement 75 personnes et a confisqué les nouvelles lettres en bois.

Le mouvement appelle les élus à poser un choix par rapport au nom de la tour. «C’est maintenant aux responsables politiques de décider comment l’appeler», explique un porte-parole d’Extinction Rebellion. «Choisiront-ils de retourner à la situation d’avant la crise de la Covid-19, où la finance et la croissance économique donnent le ton; ou feront-ils le choix courageux de redéfinir ce que l’on considère comme ‘normal’, faisant du bien-être de toutes les personnes et des écosystèmes la mesure de l’action gouvernementale?»

Extinction Rebellion souhaitait initialement ne remettre les lettres qu’au prochain gouvernement fédéral, une fois celui-ci formé. Étant donné que cela risquait de mettre un temps certain et qu’un de leurs membres a dénoncé des pressions de la police pour les récupérer, le mouvement a décidé de les envoyer sans attendre aux partis politiques.