LIÈGE

Liège marque son accord sur l’extension de l’hôtel Neuvice

Liège marque son accord sur l’extension de l’hôtel Neuvice

L’hôtel Neuvice sera agrandi pour le plus grand bonheur des touristes… et des Liégeois. ÉdA

La Ville de Liège a remis un avis favorable au dossier d’extension de l’hôtel Neuvice.

Voilà une bonne nouvelle pour le quartier En Neuvice, situé au cœur de la Cité ardente. Rien ne semble s’opposer au projet d’extension de l’hôtel Neuvice pour lequel la Ville vient de remettre un avis favorable. Reste désormais au Fonctionnaire délégué du Service public de Wallonie (SPW) à remettre un avis sur ce dossier.

Situé à quelques pas de l’Hôtel de Ville et de la place du Marché, dans le quartier historique de Liège, l’hôtel Neuvice est composé de trois bâtiments datant du XVIIIe siècle articulés autour d’une cour intérieure, abritant autrefois la résidence et l’atelier du Libraire-Imprimeur Jean-François Bassompierre, bien connu par Voltaire, Diderot et Marmontel pour sa production de contrefaçons. Un lieu chargé d’histoire et de charme qui s’étendra dans les immeubles situés aux numéros 44, 46 et 48 en Neuvice et 5, 7 et 9 rue Sainte-Catherine. «L’extension de l’hôtel prévoit une rénovation complète des bâtiments qui ont été laissés à l’abandon et qui sont totalement délabrés», précise-t-on au sein de la Ville.

En plus des 12 chambres actuelles, d’une chambre familiale et d’une personne pour personne à mobilité réduite, les usagers pourront bientôt bénéficier de 16 chambres, 6 suites, un accueil, une salle de petit-déjeuner, un espace bar, des lobbys, un espace wellness, une salle de réunion et des locaux techniques et de services y seront aménagés. «Un vrai plus pour ce lieu qui se veut moderne et respectueux du lieu dans lequel il s’est intégré depuis son ouverture en juin 2012.»

Comme le rappelle la Ville par voie de communiqué, le projet s’inscrit pleinement dans la stratégie de requalification du quartier «Grand Léopold», qui a pour objectif de redynamiser la partie «en Neuvice».

Cette extension rentre donc en totale adéquation avec la volonté de la Ville et de la Première échevine, en charge de l’Urbanisme, Christine Defraigne de faire du quartier historique, un quartier en mutation urbanistique, bénéficiant d’une rénovation urbaine de qualité qui vont ravir les touristes, les Liégeoises et les Liégeois.

Cette activité donne donc une nouvelle vie à tout le volume des bâtiments et pas seulement aux rez-de-chaussée.

L’atout particulier du projet est son caractère «petit hôtel de charme», qui permet une offre plus originale en complément des développements hôteliers portés par les grandes chaînes.

La présence d’un espace bar aménagé dans les sous-sols d’un des bâtiments, en Neuvice et qui sera accessible au public, permet au projet de s’ouvrir sur l’extérieur et de contribuer à l’animation quartier.

Cette rénovation est un atout pour cette rue qui se métamorphose tout en gardant son charme d’antan.