MANHAY

Les ventes du bois pointées du doigt

Les ventes du bois pointées du doigt

La directrice financière, Séverine Gilson, a présentés les comptes communaux et du CPAS. ÉdA

C’était l’heure des comptes à Manhay ce vendredi. Le directeur financier, Séverine Gilson, en expose les principales données. Le boni global du compte communal se monte à près de 800 000 €.

C’était l’heure des comptes à Manhay ce vendredi. Le directeur financier, Séverine Gilson, en expose les principales données. Le boni global du compte communal se monte à près de 800 000 €. Principalement pointées dans son analyse, les ventes de bois : « Les années précédentes, ces ventes représentaient près de 67 % des recettes. En 2019, ce pourcentage est de 38 % . En 2019 nous avons vendu pour 786 000 € alors que le montant des ventes était de 1 200 000 en 2018 et de plus de 2 millions en 2016 », explique-t-elle.

Le bourgmestre ff, Geoffrey Huet, abonde : « Si nous faisons une moyenne des 6 dernières années avant 2019, nous vendions pour 1 825 000 €. En 2019, Il y a une différence d’un million par rapport à cette moyenne. » Et d'apporter, un peu plus tard dans la soirée, une note d'optimisme : « Nous avons toujours sur pied des bois sains, non vendus, pour 600 000 €. »

Du coté de la minorité, Pascal Daulne glisse qu’il est « difficile de juger de la gestion financière d’une équipe après un an. » Comme il l'avait déjà souligné, il affirme que l’excellent boni est possible grâce « aux provisions de l’ancienne majorité. » Tout en reconnaissant qu’à l’époque, les ventes de bois étaient bonnes, il invite la majorité à être « créative » et à « réfléchir pour trouver d’autres recettes. »

Poursuivez l'information dans l’Avenir du Luxembourg du lundi 29 juin.