MONS

Ahmed Smaili jure qu’il n’a pas voulu tuer Jean-François Willems, le jury délibère

Ahmed Smaili jure qu’il n’a pas voulu tuer Jean-François Willems, le jury délibère

L’arrêt sur la culpabilité est attendu dans la journée de jeudi. BELGA

Le jury de la cour d’assises du Hainaut est parti débattre, jeudi midi, sur la culpabilité d’Ahmed Smaili, accusé du meurtre de Jean-François Willems commis à Mons le 25 juin 2018.

Les juges sont confrontés à deux thèses: le meurtre soutenu par le ministère public et les parties civiles, les coups ayant entrainé la mort sans intention de la donner, thèse soutenue par la défense.

Après les répliques au cours desquelles les parties ont répondu aux arguments développés plus tôt, l’accusé a pris la parole et s’est adressé à la famille de la victime, jurant sur son honneur et sur celui de ses aïeux qu’il n’avait jamais eu l’intention de tuer Jean-François Willems ce soir-là. «Je n’avais pas conscience qu’il fut si gravement blessé», a-t-il déclaré.

Le 25 juin, Ahmed Smaili est sorti de la gare de Mons et il s’est rendu dans un café situé en face de la gare, où il a consommé des bières fortes, tout en échangeant des SMS avec sa copine restée à Charleroi.

D’après des témoins, l’étudiant en sciences politiques a lourdement dragué la jeune serveuse, très mal à l’aise. Les gens qui se trouvaient sur la terrasse du café voisin ont remarqué le manège et convaincu la jeune fille d’appeler ses parents au lieu de rentrer chez elle à pied.

Jean-François Willems, client du café, a fait fuir Ahmed Smaili. Peu avant 23h, les deux hommes se trouvaient près d’un abri de bus. Une rixe a alors éclaté. Blessé au cou, Jean-François s’est réfugié dans un café. Il est mort durant la nuit à l’hôpital.

Quant à Ahmed, il avait pris la fuite. Il a été arrêté quelques minutes après le drame le long du boulevard Charles Quint.

Pour l’accusation et les parties civiles, il s’agit d’un meurtre car il a frappé à huit reprises la victime avec une arme létale, en visant des zones vitales. Pour la défense, c’est une bagarre qui a mal tourné et il existe un doute sur l’intention d’homicide.

L’arrêt sur la culpabilité est attendu dans la journée de jeudi.