GÉNÉRATIONS SOLIDAIRES

Plus solidaires que jamais!

Plus solidaires que jamais!

Pour Françoise Pissart, encourager les initiatives solidaires reste une priorité pour contribuer à un monde meilleur. Frank Toussaint

Partenaire de Générations solidaires, la Fondation Roi Baudouin fait de la promotion de la solidarité l’une de ses priorités. Françoise Pissart, directrice à la Fondation, nous éclaire.

Vous êtes à nouveau au rendez-vous de cette nouvelle édition de Générations solidaires. C’est important, pour vous?

Bien sûr! Notre société a plus que jamais besoin de solidarité. On l’a vu avec la crise du coronavirus, qui a fait émerger un nombre incroyable d’initiatives aux quatre coins du pays, en réponse à des besoins urgents et concrets. Des citoyen.ne.s se sont mobilisé.e.s pour apporter une aide alimentaire aux plus vulnérables, faire les courses de personnes âgées isolées, coudre des masques… S’il y a bien une chose positive à retenir de cette crise, c’est cette entraide qui s’est exprimée de mille façons, et qu’il faut continuer à encourager. Générations solidaires y contribue en donnant un coup de pouce aux citoyen.ne.s qui s’investissent pour plus de solidarité et pour un meilleur «vivre ensemble».

C’est pour cela que la Fondation Roi Baudouinest partenaire de l’opération?

Exactement. La Fondation Roi Baudouin veut contribuer à un monde meilleur, pour tou.te.s. Cela passe par entre autres par le soutien à des projets d’organisations et de citoyen.ne.s qui s’engagent en faveur de l’intérêt général, quel que soit le domaine: éducation, santé, écologie, lutte contre la pauvreté… Mises bout à bout, toutes ces initiatives font tourner la vie en société. En aidant celles et ceux qui aident, nous voulons créer un effet de levier pour un changement positif et durable dans la société.

Que pensez-vous de l’engagement des jeunes?

Il n’y a pas d’âge pour être solidaire! Pouvoir faire l’expérience d’un engagement citoyen très tôt est une grande chance, tant pour les jeunes que pour la société. Et les jeunes ne manquent pas de créativité en la matière. Les projets rentrés par les écoles dans le cadre du dernier appel Générations solidaires en sont une belle illustration. Beaucoup de jeunes sont prêt.e.s à s’engager sur des problématiques de société telles que le harcèlement, l’environnement, la migration… Ce sont autant de petites graines de générosité et de solidarité qu’on plante pour l’avenir.

Le soutien aux initiatives locales est important pour vous?

Tout à fait. L’engagement de citoyen.ne.s au niveau local a un impact positif, tant sur le plan personnel qu’à l’échelle de la société dans son ensemble. Pour la Fondation, il est essentiel de soutenir l’énergie, le dynamisme, les interactions présents dans les quartiers, villages et communes. La crise sanitaire nous a aussi fait prendre conscience de l’importance des contacts sociaux, qui nous ont tellement manqués. De nombreuses associations locales mènent des projets qui favorisent ce lien social, que ce soit au travers d’activités sociales, culturelles, sportives… Ce sont des initiatives qui impliquent souvent des bénévoles, qui donnent de leur temps et de leur cœur pour les autres. Il faut les soutenir pour leur aider à se développer.