article abonné offert

SOCIETE

Radicalisme dans les prisons: «Il est temps de réévaluer»

Radicalisme dans les prisons: «Il est temps de réévaluer»

En Belgique, 165 détenus sont toujours considérés comme radicalisés. Reporters/POLET

Depuis la création en urgence de sections radicalisme en prison, le phénomène a évolué. La directrice de la prison de Ittre appelle à «une réévaluation du système».

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 29 des 1007 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos