article abonné offert

Le Congo fête ses 60 ans d’indépendance

Il y a 60 ans, le 30 juin 1960, la République démocratique du Congo obtenait son indépendance. Retour sur ce moment qui a marqué son histoire.

Ces dernières semaines, on a beaucoup parlé de la République démocratique du Congo, aussi appelée plus simplement Congo ou RDC. De ses liens avec la Belgique, notamment, dont elle a été une colonie pendant de nombreuses années. Le 30 juin prochain, elle fêtera le 60e anniversaire de son indépendance. L’occasion pour nous de revenir sur les circonstances de cet événement important dans l’histoire.

Une colonie

Pour rappel, à la fin du 19e siècle (fin des années 1800), de nombreux pays du continent africain, qui regorgent de richesses naturelles comme le caoutchouc ou l’ivoire, sont colonisés par les Européens. Ils considèrent que ces territoires leur appartiennent et qu’ils peuvent en disposer comme bon leur semble. C’est ainsi qu’en 1885, le Congo devient la propriété personnelle du roi des Belges, Léopold II. Sous pression, il cède à la Belgique, en 1908, sa colonie qui devient le «Congo belge». Il le restera plus de 50 ans encore…

Bien que le Congo soit, à cette époque, l’un des pays les plus développés d’Afrique, ce sont les colons qui contrôlent tout et les Congolais n’ont rien à dire. Certains sont traités comme des esclaves par des Blancs qui pensent être supérieurs aux Noirs. Ces injustices ne peuvent plus durer.

L’indépendance

Dès les années 50, la population congolaise commence à réclamer son indépendance (le droit de décider librement de son sort). Au mois de janvier 1959, des émeutes éclatent à Léopoldville, appelée désormais Kinshasa et actuelle capitale de la RDC. Les Noirs se révoltent contre les Blancs et leur toute-puissance. Les affrontements sont très violents, des personnes sont blessées, d’autres tuées. La Belgique commence à prendre conscience qu’elle n’a plus le choix. Pour faire cesser cette violence, le 30 juin 1960, le gouvernement belge finit par accorder son indépendance au Congo. Les Belges présents sur place sont chassés du pays.

Malgré la joie de cette liberté retrouvée, le pays n’est pas préparé à cela et le chaos s’installe. Depuis 1960, la RDC a été traversée par diverses crises et connaît, aujourd’hui encore, de graves tensions politiques. Ce qui n’empêchera pas les Congolais de célébrer les 60 ans de leur indépendance ce 30 juin. Cette journée sera peut-être aussi l’occasion pour la Belgique de présenter ses excuses au pays pour le mal qu’elle a causé, comme plusieurs personnalités le réclament depuis de nombreuses années.

Le sondage de la semaine