CORONAVIRUS

VIDÉO | Plusieurs centaines de personnes près de la place Flagey pour un concert non autorisé

VIDÉO | Plusieurs centaines de personnes près de la place Flagey pour un concert non autorisé

Plusieurs centaines de personnes s’étaient rassemblées à Bruxelles. Facebook

La police est intervenue samedi soir pour disperser plusieurs centaines de personnes qui s’étaient rassemblées sur la place Sainte-Croix à Ixelles, à deux pas de la place Flagey, devant un concert improvisé, a confirmé la zone de Bruxelles-Capitale/Ixelles.

Des dizaines de personnes se tenaient les unes près des autres, dansant et faisant la fête, en infraction donc avec l’interdiction de rassemblement qui prévaut toujours dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus.

 

 

«Nous avons invité les gens à se séparer», a déclaré Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles. «Ce n’était pas évident vu le nombre de personnes mais notre intention n’est pas d’intervenir durement, nous comptons sur la compréhension des mesures en vigueur.»

La police a pu faire évacuer la place mais certains groupes de personnes sont allés s’installer sur d’autres places à proximité.

«Il n’y a eu aucun incident et personne n’a été arrêté», a toutefois précisé Ilse Van de Keere.

 

De Crem appelle au civisme après les rassemblements nocturnes à Ixelles et Anderlecht

Le ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem, a appelé dimanche la population à faire preuve de civisme après les rassemblements constatés dans la nuit de samedi à dimanche à Ixelles et à Anderlecht.

Le ministre s’est concerté à ce sujet avec la Première ministre, Sophie Wilmès, et le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort.

«Tous sur la même ligne, de tels événements ne peuvent se produire pour le moment et mettent en danger les efforts importants fournis par la population. Appel à un sens civique absolu», a-t-il lancé sur Twitter.

 

 

Des rassemblements dépassant largement les limites autorisées ont eu lieu dans les deux communes durant la nuit. Sur la place Flagey à Ixelles, haut lieu de la vie nocturne bruxelloise, plusieurs centaines de personnes ont fait la fête après la fermeture des cafés, sans respecter les distances de sécurité ou porter un masque.

Le bourgmestre d’Ixelles, Christos Doulkeridis, a annoncé qu’aucun «événement» ne serait toléré dès ce dimanche soir.

«Ni Flagey, ni Ixelles, ni toute autre commune ne peut accepter un tel non respect des règles de distanciation physique que celles connues cette nuit. Irresponsable sur le plan sanitaire et non respectueux des habitants de nos quartiers. Aucun événement ne sera toléré dès ce soir», a-t-il fait savoir sur Twitter.

 

 

 

 

Vervoort appelle au respect des règles

Le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, a insisté dimanche sur le respect des règles en vigueur pour lutter contre l’épidémie de covid-19 à la suite des rassemblements nocturnes constatés à Ixelles et à Anderlecht.

«L’assouplissement ne doit absolument pas conduire à la négligence. J’appelle à la responsabilité civique. Nous devons tous continuer à suivre les mesures définies. Les rassemblements de plus de 10 personnes où la distanciation physique de sécurité n’est pas possible doivent être évités à tout moment», a-t-il déclaré.