MOUSCRON

PHOTOS-VIDEO| La chasse aux poules et coqs est lancée à la déchetterie de Mouscron

Depuis quelques semaines, les portes de la déchetterie de Mouscron sont définitivement fermées. Une centaine de poules et coqs continuent à y vivre. Sollicitée par la cellule Bien-être animal de la Ville de Mouscron, l’association Silence Animal a mis en place une opération pour attraper ces gallinacés et les transférer vers des refuges.

Au fil des années, le site de la déchetterie de Mouscron a vu de nombreux gallinacés abandonnés par des propriétaires peu scrupuleux. Ils ont bien évidemment apprécié leur impressionnant garde-manger et les tonnes de déchets à l’air libre. Depuis quelques semaines, les portes de la déchetterie de Mouscron sont définitivement fermées. Une centaine de poules et coqs continuent à y vivre, mais les déchets ont disparu, à l’exception des nombreux détritus encore présents aux abords de la dalle de béton. Les volailles n’auront bientôt plus de nourriture à disposition; des personnes viennent les nourrir… mais ce n’est pas la solution! Ces animaux entraînent des nuisances sur le site de Renewi et dans le voisinage…

Pour éviter l’empoisonnement?

«La firme Renewi, propriétaire du site, souhaite récupérer son terrain… bien évidemment sans les poules et coqs qui s’y sont installés, explique Brigitte Aubert, bourgmestre de Mouscron. Elle nous a donc fait part de sa volonté de voir disparaître ces animaux… En tant qu’échevin du Bien-être animal, j’ai souhaité prôner des méthodes douces pour attraper et sauver ces gallinacés; il n’était pas question d’empoisonner ces animaux pour s’en débarrasser comme cela a été évoqué par certains… Nous avons sollicité des associations de protection animalière qui ont accepté d’assurer le sauvetage mais aussi l’accueil de ces poules et coqs.»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des gallinacés qui ne se laissent pas prendre au piège

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce samedi matin, l’association Silence Animal a mis en place une opération pour attraper ces gallinacés et les transférer ensuite vers des refuges de Wallonie (Animaux en Péril, Le Rêve d’Aby,...) afin de les proposer à l’adoption et leur offrir de meilleures conditions de vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La scène peut prêter à sourire, mais elle démontre toute la détermination de ces défenseurs de la cause animale pour sortir ces poules et coqs de la déchetterie. D’abord les mains vides, et puis armés d’un filet, les sept personnes présentes tentent de prendre au piège les gallinacés, mais ces derniers parviennent à se faufiler facilement en faisant parler leur pointe de vitesse, en déployant leurs ailes et en s’enfuyant de l’autre côté de la clôture. On pourrait en douter, mais les poules et les coqs sont particulièrement intelligents et ne se laissent pas attraper si facilement!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Seuls quelques membres de cette colonie ont pu être attrapés ce samedi matin. Il en reste encore plusieurs dizaines sur le site mais aussi dans les alentours de la rue de Rolleghem… L’opération de sauvetage va prendre du temps. «Malheureusement, une personne était venue leur donner de la nourriture ce matin, et donc nous n’avons pu les amadouer via cette technique, relève l’une des initiatrices de ce sauvetage. Grâce à des graines, nous avons pu en attirer quelques-uns vers les cages ou vers l’aubette… mais cela reste assez peu! Nous devrons revenir sur place en veillant à ne pas leur donner de la nourriture un ou deux jours avant afin que les poules et coqs aient faim et se fassent plus facilement prendre au piège. Nous allons aussi voir s’il n’y a pas la possibilité d’installer un container, couvert d’un filet, et de les attirer vers cet endroit.»