Qui est, selon vous, le médian défensif de la décennie de l’arrondissement de Huy-Waremme?

Suite de notre concours avec, cette fois, la présentation des cinq médians défensifs. Cinq joueurs qui ont marqué notre foot régional.

Votez ici pour le médian défensif de la décennie

L’équipe-type de la décennie, clap 6e pour l’arrondissement de Huy-Waremme. Dès ce samedi midi, place en effet à l’élection, sur notre site internet www.lavenir.net et notre page Facebook, du médian défensif de la décennie. Après le portier Nicolas Pire, les arrières latéraux Aladin Adrovic-Hassan Ouchan et le défenseur central droit Matthieu Moor et le défenseur central gauche Jean-Yves Mercenier, c’est vous qui allez choisir votre médian défensif sur base du règlement qu’on vous rappelle ci-contre. Cinq acteurs majeurs de ces dix dernières saisons ont été choisis. Il s’agit du Stockali Olivier Castela, de l’ex-Soliérois Marc Crotteux, du Momallois Grégory Esser et des anciens Rats Antoine Lecerf et Jean-Sébastien Legros. Avec une mention, au passage, à Bilel Benothman, Jérôme Colinet, Arnaud Morhet et Nicolas Rovny, qui auraient pu être dans la sélection finale aussi.

Et pour analyser les forces en présence, comme toujours, la parole est donnée à un expert, comprenez un ancien grand joueur qui a évolué à ce poste-là la décennie précédente sous nos latitudes. Parole est donc cette fois donnée à Vincent Binot, ex-grand médian défensif lors de la décennie 2000-2010. Avec un aveu d’emblée. «Olivier Castela, je ne peux pas le juger car je ne le connais pas, assure l’ex T1 de Waremme et d’Amay qui a désormais pris sa retraite. Par contre, les autres, oui, je connais assez bien. Marco Crotteux, c’est évidemment une valeur sûre de nationale. Je l’ai bien connu vu que je l’ai coaché. Mais j’ai comme un goût de trop peu avec lui car il a été freiné par des blessures. Mais c’est un gars sur qui on peut compter sur et en dehors des terrains. Pareil pour Grégory Esser. Avec un jeu de tête terrible pour un gars de sa taille. C’est, dans son abattage, une petite machine. Les deux autres joueurs que vous me citez à Hamoir sont aussi de solides clients. Antoine Lercerf a explosé avec les Rats dont il est devenu une valeur sûre. Que dire de Jean-Sébastien Legros auquel je prédis une belle carrière de coach? Le calme, l’expérience et le métier. Pareil comme T1. Ces ingrédients-là lui ont permis de s’installer dans la durée chez nous et il fera pareil, je pense, comme coach. »

Du coup, pour qui notre expert va-t-il voter dès ce samedi midi? « Le joueur dans lequel je me retrouve le plus, c’est Greg Esser, commente Binot. Sauf que moi j’étais mauvais, lui tout bon (rires). Il a un peu le même profil que quand je jouais avec une volonté de tous les instants. Un gagneur par excellence. J’aime ça…» Gagner, c’est d’ailleurs tout ce qu’on souhaite aux 5 nominés de ce mois de juin.

Votez ici pour le médian défensif de la décennie