BRAIVES

Braives: En congé de maladie, Pol Guillaume dénonce une cabale contre lui

Braives: En congé de maladie, Pol Guillaume dénonce une cabale contre lui

Pol Guillaume se fait désormais accompagner par Me Philippe Culot. ÉdA J-L.T.

Pol Guillaume estime ne pas devoir démissionner puisqu’il ne fait pas l’objet d’une plainte. En congé de maladie, il est néanmoins contraint de prendre un peu de recul par rapport à la gestion communale.

C’est un Pol Guillaume marqué qui a reçu la presse cette après-midi chez lui pour lui faire part de son état d’esprit. Malade, fatigué, usé, le bourgmestre veut faire entendre son analyse de la situation compliquée qui touche la Commune de Braives depuis plusieurs mois et l’affecte personnellement.

Congé de maladie mais pas de démission

Alors qu’il sent qu’on veut le pousser à la démission et qu’une grève du personnel communal est prévue jeudi prochain, le mayeur avoue être un peu dépassé par les événements. «Je dois prendre soin de moi et de mes proches. Aussi, mon médecin m’a mis en congé de maladie jusqu’au 7 juillet», explique-t-il. Pas question cependant de démission, ni même d’un pas de côté puisque Pol Guillaume s’estime droit dans ses bottes.

Assisté par un avocat, Me Philippe Culot, le 1er Braivois affirme que certains, au sein du collège, tentent de profiter de la situation pour précipiter son départ (NDLR: il avait été convenu qu’il cède son mayorat en juin 2023). Même s’il refuse de les nommer, tous les regards se tournent vers Xavier Lisein, François-Hubert du Fontbaré et Nadine Heine, les autres membres cdH du collège.

 

Ils ont gonflé les éléments et mis de l’huile sur le feu, plutôt que de l’eau

 

«Le timing est quand même interpellant alors qu’on est juste 18 mois après les élections et qu’on peut dès lors introduire une motion de défiance individuelle. D’ailleurs, j’ai entendu dire que si je ne remettais pas ma démission d’ici jeudi, c’est ce qui allait être fait à mon encontre.»

Pour Me Philippe Culot, s’il y a bien des gens en souffrance au sein du personnel communal, ces mandataires en profitent pour faire dégager Pol Guillaume plus vite que prévu: «Ils se sont servis du différend qu’il y a avec le personnel communal; ils ont gonflé les éléments et mis de l’huile sur le feu, plutôt que de l’eau».

En attendant la suite des événements, c’est Xavier Lisein qui assumera la fonction de bourgmestre.