CHRONIQUE

Taverne au pub, la Premier League par la petite lucarne: un mercredi pas comme les autres pour la PL

Taverne au pub, la Premier League par la petite lucarne: un mercredi pas comme les autres pour la PL

Bruno Taverne. Photo News

Bruno Taverne, M. Foot anglais de VOOSport, nous livre son regard sur la Premier League qui se déconfine.

Le championnat le plus long de l’histoire de la Premier League ouvre à nouveau ses portes ce mercredi 17 juin. Il faudra néanmoins montrer patte blanche et passer avec succès tous les tests préliminaires. Le sas de décontamination est traversé, les mises en quarantaine effectuées, les ballons et pelouses désinfectés, les masques sont bien embarqués. Quelques suspendus restent confinés mais, pour la grande majorité des acteurs de l’élite, on parle de soulagement.

Toutes les mesures sanitaires devront être respectées. Le football allemand a servi d’observatoire et les Anglais ne peuvent se permettre le moindre faux pas. Les grands championnats se vendent à prix d’or.

Hors de question de désinfecter les ballons et les pelouses avec les mêmes produits phytosanitaires que ceux utilisés pour rincer nos salades. Ici c’est du sérieux et le football ne peut avoir un goût amer.

Le monde regarde.

Taverne au pub, la Premier League par la petite lucarne: un mercredi pas comme les autres pour la PL
Les matches se dérouleront sans public. AFP
92 rencontres à jouer devant des portes closes. Ce silence est immense et il donne un tout autre son à l’histoire d’une rencontre. Plus rien n’est étouffé dans l’oeuf. Le football est complètement mis à nu. Déshabillé de son fervent public, le jeu des souffles reprend voix. Ici, même la balle retrouve un air chantant en perçant les filets adverses.

Alors il faut se taire et écouter. C’est beau et inquiétant à la fois car cela donne un côté amical au jeu de guerre. C’est bien pour cela qu’il sera interdit de se serrer les mains avant la mise en jeu. La foire d’empoigne c’est après le protocole de bienvenue, pas avant.

Le football dans tous ses États? Presque car certains n’osent pas reprendre.

Les dirigeants anglais sont restés très discrets pour permettre à la marque Premier League de maîtriser sa communication.

L’une ou l’autre rencontre se jouera, peut-être, sur terrain neutre. Pas plus, pour éviter tout mouvement d’humeur.

Le sport le plus populaire au monde se jouera sans le petit peuple. Ce ne sera pas tout à fait le même jeu et certaines règles seront revisitées (5 changements autorisés).

Il fut un temps où seul le VAR vivait dans un confinement profond. Il continuera, mais sans bruit, à faire quelques dégâts dans l’ombre.

Taverne au pub, la Premier League par la petite lucarne: un mercredi pas comme les autres pour la PL
Avec 82 points à 9 journées de la fin, Liverpool est (quasi-) champion. AFP
Aujourd’hui le soleil brille à nouveau sur des pelouses parfaites. Mais il faut sortir le gel tout en pensant déjà à l’hiver prochain.

C’est long un match dans un stade vide. Si le scénario n’est pas bon il n’y aura personne d’autre à regarder que les acteurs.

Mais pourra t’on s’en lasser?

Liverpool est déjà champion, c’est vrai. Mais il reste de nombreuses questions subsidiaires (voir infographie ci-dessous). Nous y reviendrons plus tard. D’abord la minute de silence avant le premier coup de sifflet de l’arbitre. En hommage à toutes les victimes et à nos peurs aussi.

Ensuite, à chaque but son propre silence.

C’est le nouveau jeu de la balle masquée.