BRUXELLES

«Cet homme a tué plus de 15 millions de personnes»: la statue équestre de Léopold II taguée

La statue équestre de Léopold II sur la place du Trône, à un petit trot du palais royal de Bruxelles, a une nouvelle fois été taguée ce 10 juin. L’acte doit se lire dans un contexte plus large de contestation de ces représentations du souverain.

Alors que les références à Léopold II questionnent de plus en plus de citoyens et de politiques, l’emblématique statue équestre de la place du Trône a une nouvelle fois été taguée dans la nuit du 9 au 10 juin.

Sur le socle de cette reproduction de la plus célèbre barbe de l’arbre généalogique royal, on peut lire des slogans comme «Cet homme a tué plus de 15 millions de personnes», «assassin», «raciste» ou encore «rage contre le racisme», et puis çà et là l’acronyme «BLM» pour «Black Lives Matter». En outre, les yeux et mains de l’ancien souverain ont été peints de rouge sanglant et un grand «pardon» a été tagué sur sa poitrine.

«Cet homme a tué plus de 15 millions de personnes»: la statue équestre de Léopold II taguée
AFP
Une équipe de nettoyage a été envoyée tôt ce 10 juin pour nettoyer ces inscriptions, mais l’action relance évidemment le débat sur l’opportunité de conserver ces hommages au roi controversé dans la statuaire de l’espace public belge et bruxellois. Une pétition lancée par le groupe «Réparons l’Histoire» réunit près de 70.000 signatures depuis le 2 juin. Pascal Smet, secrétaire d’état bruxellois à l’Urbanisme et au Patrimoine, va proposer un groupe de travail à ce sujet, regroupant experts et représentants de Congolais de Bruxelles. «Si la conclusion de ce débat est qu’il faut retirer ces références, j’accorderai les permis d’urbanisme nécessaires».

La statue de la place du Trône a d’ailleurs été la cible d’autres attaques ce dimanche 7 juin, en marge de la manifestation «Black Lives Matter»: le poing serré du mouvement avait été tagué sur son socle, un carton faisant référence à Lumumba avait été déposé à ses pieds et un drapeau bleu ciel de la RDC coincé dans le mors de la monture.

Plus tôt cette semaine, des statues de Léopold II ont aussi été vandalisées dans le parc du musée de l’Afrique à Tervueren, sur la digue d’Ostende, à Hal et à Ekeren. L’UMons a par ailleurs remisé une représentation de notre deuxième roi de sa fac d’économie et gestion. Enfin, une pétition demande le déboulonnage de la statue de Léopold II à Arlon.

«Cet homme a tué plus de 15 millions de personnes»: la statue équestre de Léopold II taguée
La statue équestre de Léopold II sur la place du Trône a une nouvelle fois été taguée. AFP