CHARLEROI

Plan de relance à Charleroi: 20 euros de Carol’Or pour chaque habitant

La Ville de Charleroi a présenté ce matin un plan de relance à hauteur de 10 millions d’euros.

Le plan de relance de la Ville de Charleroi se compose de 10 mesures phares à l’adresse notamment des commerçants, des hôteliers, des restaurateurs, des cafetiers, des maraîchers et des secteurs associatifs carolos.

Des subsides de 1.000 à 10.000 euros pour l’horeca

Le plan prévoit notamment pour les cafés et les restaurants des subsides de 1.000 à 10.000 euros, des exonérations de taxes et de redevances ainsi que des remboursements pour des travaux ayant trait à l’aménagement d’une terrasse.

Des Carol’Or pour relancer l’économie locale

Les commerçants carolos bénéficieront quant à eux d’un coup de pouce de la Ville au travers l’octroi à chaque citoyen, issu des 15 anciennes communes, de 20 Carol’Or (une monnaie complémentaire et citoyenne).

On pourra se faire plaisir et faire plaisir aux commerçants de Charleroi

Une initiative qui réjouit les Carolos. «C’est très bien, on pourra se faire plaisir et faire plaisir aux commerçants de Charleroi, je pense qu’ils en ont besoin», indiquait une dame dans le reportage de RTL.

Quand arriveront ces Carol’Or? «Nous travaillons pour l’instant aux modalités de mise en place et les détails pratiques seront communiqués dans les prochaines semaines», explique Babette Jandrain, échevine du Commerce de Charleroi.

Plan de relance à Charleroi: 20 euros de Carol’Or pour chaque habitant
La monnaie locale «Carol’Or», gérée par une ASBL, est utilisée par 140 partenaires de la région. Carol’Or

Des emplacements gratuits pour les maraîchers

Les maraîchers pourront, quant à eux, profiter d’emplacements gratuits jusqu’à la fin de l’année.

Des subsides pour l’associatif et la culture

Pour les secteurs associatifs, la Ville a prévu des subsides complémentaires. Il est aussi question d’un subside spécifique pour la culture publique et d’un plan de soutien au numérique éducatif dans les écoles.

Un plan financé par un emprunt complémentaire

Ces mesures seront notamment financées par un emprunt complémentaire. Voici quelques semaines, dans le cadre de nouvelles possibilités octroyées aux communes par le gouvernement wallon, la Ville de Charleroi s’était déjà vue accorder la possibilité de déficits de 3% en 2020 et de 5% en 2021 couverts par un prêt auprès de la Région wallonne.