MOTEURS

Mettet: le Superbiker est annulé

Mettet: le Superbiker est annulé

La 34e édition du Superbiker de Mettet est annulée. EdA - Jean-Pol Sedran

L'organisation du Superbiker de Mettet a annoncé ce mardi midi sa décision d'annuler la 34e édition, prévue cette année les 9,10 et 11 octobre 2020.

Les incertitudes liées à la crise sanitaire en sont la raison évidente, ne permettant pas aux organisateurs d'être fixés sur les mesures spéciales à prendre pour garantir la sécurité de tous (participants, public et organisateurs). Alors que le flou est toujours total pour les événements dits de masse dans les mois à venir, le Superbiker de Mettet rassemble chaque année, sur 3 jours, près de 30.000 personnes, une affluence difficile à gérer dans les conditions sanitaires telles que prévues actuellement.

Par la voix de son président Freddy Tacheny, le communiqué de l'organisation s'exprime en ces mots:

« C’est une première historique et malheureuse pour notre événement qui existe depuis 33 ans : il n’y aura pas de Coyote Superbiker cette année. C’est avec un énorme regret que nous devons l’annuler car nous sommes des passionnés bénévoles et le Coyote Superbiker est la prunelle de nos yeux. C’est un événement très lourd à organiser et ce cadre hypothétique ne nous le permet pas. Quant à organiser une épreuve de la sorte à huis clos, ce n’est tout simplement pas envisageable, un Coyote Superbiker sans son public ne serait pas un Coyote Superbiker. C’est pour nous une réelle catastrophe, tant sur le plan passionnel que rationnel. Après l’annulation du Bihr Bikersland, du Classic Wheels, celle maintenant confirmée du Coyote Superbiker, et la longue fermeture de notre circuit permanent, notre ASBL est mise sous très forte pression financière. »

Pas une saison blanche à Mettet

Les organisateurs précisent toutefois ne pas vouloir d'une saison blanche à Mettet en 2020 et annoncent déjà la création d'un événement festif sur le circuit, au travers d'une épreuve Supermoto Open, lors d'une date encore à déterminer, mais a priori en fin d'année.

*** Plus d'infos dans L'Avenir du mercredi 10 juin 2020